Facebook PixelRecommencer - Hozana

Recommencer

Il en est des choses et des gens comme il en est de tout.
Il est des choses qui s’en vont,
il est des mondes qui meurent, c’est la loi, c’est la vie !
On en met pas une pièce neuve sur un vieil habit, il craquerait...
On ne met pas du vin nouveau dans de vieux tonneaux, ils craqueraient aussi.
Le vieux monde s’en est allé, le vieux monde a craqué.
Il ne supportait plus le neuf, il ne pouvait contenir le vin nouveau.

Pâques est parti de là !
C’est comme un coup d’envoi pour un nouveau départ,
c’est comme un trait tiré sur le vieux monde,
une piste nouvelle qui s’ouvre dans la poudreuse,
avec toi, avec moi, avec nous pour continuer la piste jusqu’au bout... Jusqu’au bout !

Pâques c’est un monde qui vient de craquer comme un bourgeon qui explose.
Que reste-t-il du bouton qui enfermait la fleur ?
Rien, presque rien, sinon une corolle qui appelle les fruits.

Pâques c’est un habit d’arlequin, de trouvère et de baladin,
qui ferait d’un épouvantail un prince des champs et des jardins !

Pâques c’est un homme... plus qu’un homme...
un Dieu qui taille une brèche au plus fort du rocher
pour ouvrir un passage pour un ailleurs, là-bas... plus loin...

Pâques, c’est Jésus qui fait l’impasse sur la mort.
Torturé, cloué, enterré, gardé et scellé dans un tombeau.
Il suffit d’un matin et la Parole court... court...
et n’en finit plus de courir de commencement en commencement.
Tant que tu seras là pour la porter avec nous, Pâques ne sera jamais fini.
Tout peut sans cesse recommencer !

Abbé Robert Riber (1935-2013), Prêtre et aumônier de l’Enseignement Public Strasbourgeois, poète, et psychanalyste.

Partagez en commentaire vos prières préférées !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

24 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader