Appelés à la conversion - LD du Dimanche III du Temps Ordinaire

Dimanche III du Temps Ordinaire- Année B


Appelés à la conversion

Une métropole païenne à convertir, Ninive: le Seigneur y envoie Jonas, et tous se mettent à jeûner, animaux inclus (Jo 3).

Le monde entier à convertir: Jésus commence par un grand cri, «Convertissez-vous et croyez à l'Évangile!», puis il appelle quatre disciples pour les convertir en «pêcheurs d'hommes» (Mc 1). Une transformation qui prendra du temps.

A l'écoute de la Parole

Sur un mode ironique, l'auteur du livre de Jonas montre que le rôle du prophète n'est pas de condamner mais de préparer la route à la miséricorde. De même, Jésus, dans l'évangile, appelle à la conversion pour accueillir la Bonne Nouvelle: Dieu nous aime et nous sauve en son Fils, Jésus-Christ.

La conversion et la foi appartiennent à une même dynamique. C'est dans l'Eglise – communauté des croyants – que nous pouvons trouver les moyens de cette entreprise qui culmine dans l'évangélisation.

⇒ Voir l'explication détaillée

Méditation: Seigneur, convertis-moi!

Qu'en est-il de la relation entre conversion et foi?

On remarquera une différence de taille dans les lectures: chez Jonas, la foi précède la conversion (aussitôt les gens de Ninive crurent en Dieu), alors que dans l'évangile c'est l'inverse qui est demandé: «convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle».

⇒ Voir la méditation complète

Pour aller plus loin

On pourra lire sur ce site le récit de deux conversions célèbres, celle de Paul Claudel et celle d'Alphonse Ratisbonne.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader