Facebook Pixelch 2 Les qualités requises de l'abbé (30à32) - Hozana

ch 2 Les qualités requises de l'abbé (30à32)

v 30 "L'abbé doit toujours se souvenir de ce qu'il est" et v 31"...conduire des âmes et être au service d'un grand nombre.."

1°)La gouvernance de l'abbé. -La spécificité du rôle de l'abbé semble être d'abord spirituelle "conduire les âmes" Chaque frère est porteur d'une relation particulière à Dieu, à l'oeuvre  en chacun. Le respect et la discrétion peuvent traduire son attitude pour laisser filtrer et s'épanouir l'effet de la Parole divine. C'est elle qui donne sens et qui peut conduire à la transformation. 

Pour nous chrétiens ce lent travail d'imprégnation peut aussi se faire : on peut l'appeler le" travail de conversion quotidienne."

2°)Devenir - La Règle de ce jour invite l'abbé à donner la priorité à la recherche de Dieu en ses frères. Cette hiérarchie des valeurs laisse libre cours à l'expression individuelle : que chaque frère trouve sa meilleure place, que l'abbé puisse aider chaque frère à "se trouver" ,à devenir ce que Dieu veut pour lui. Alors l'autorité de l'abbé serait davantage un service qu'un simple droit ou un pouvoir. Ce soutien discret peut éclairer la vocation individuelle.

 Nous pouvons y découvrir  une invitation dans nos états de vie, pour nous-mêmes et pour les autres : "Deviens ce que tu dois être sous le regard de Dieu et avec son aide !"

3°)Trouver sa place. - La communauté est l'image d'une multitude de dons et d'expressions : l'abbé accepte d'en être le guide. A chacun son espace, géographique , psychologique et spirituel. La dimension personnelle est essentielle pour ne pas être "mangé" par l'autre. Il y a besoin de ce respect pour assurer la cohésion et le développement dans la complémentarité. Chacun a besoin, en permanence, d'être reconnu, à sa place, dans la vie communautaire :st Benoît veut rendre l'abbé "gardien" et "veilleur" de ces valeurs. 

Nous pouvons, chacun et chacune à notre tour,  contribuer à donner une place spécifique à l'autre dans le travail, dans la famille, dans la société. C'est notre  façon de  "reconnaître qu'il a du prix à nos yeux."

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader