« Il avait fait beaucoup de guérisons »

« Il avait fait beaucoup de guérisons »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent. De Judée, de Jérusalem, d'Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu'il faisait. Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l'écrase pas. Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher. Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! » Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.
(Mc 3, 7-12)

Prêtre éternel

La réciprocité d'amour du Père et du Fils fait que le Fils, se recevant tout entier du Père, se rend tout entier au Père, s'offre tout entier au Père. C'est son offrande éternelle au Père dans l'amour, son action de grâce éternelle, ce qu'on peut appeler l'eucharistie éternelle du Fils dans la Sainte Trinité. En tant qu'il l'offre, le Fils exerce dans la Trinité un sacerdoce éternel. Le Fils éternel est éternellement prêtre. Tel est l'archétype de tout sacerdoce. Ce qui précède signifie que créer un être, pour le Père, c'est identiquement le donner au Fils. Cela n'aurait aucun sens pour le Père de créer quelque chose à côté de son Fils. Créer, pour le Père, c'est créer en son Fils, donner à son Fils, destiner à son Fils, unir à son Fils. Créer, pour le Fils (car les trois personnes participent à l'acte de création), c'est rendre au Père en action de grâce, dans le même instant éternel, ce que le Père crée, c'est l'offrir au Père. Créer, pour l'Esprit, c'est faire de toute chose créée, dans le même instant, un lien d'amour entre le Père et le Fils.


Jean-Marie Hennaux, s.j.

Jésuite, Jean-Marie Hennaux (né en 1934), est professeur à l'Institut d'études théologiques de Bruxelles. Il a collaboré à la rédaction du Catéchisme de l'Église catholique. / Le Sacerdoce, Paris, CLD, 2018, p. 22.


Pour prier chaque jour avec MAGNIFICAT cliquez ici pour vous abonner


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader