« Convertissez- vous et croyez à l'Évangile »

« Convertissez- vous et croyez à l'Évangile »

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Après l'arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l'Évangile de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l'Évangile. » Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c'étaient des pêcheurs. Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d'hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.
(Mc 1, 14-20)

Convertissez-vous

La conversion réside moins dans des œuvres à faire que dans un regard à changer. Il s'agit de croire à « la Bonne Nouvelle de Dieu », ou encore de croire que le nom de « Dieu » est en lui-même la « Bonne Nouvelle ». Pourquoi en est-il ainsi ? Parce que Dieu, le seul qui soit au-dessus de tous, par tous et en tous (Ep 4, 6), n'a rien à voir avec la fausse image que Satan s'en est faite, et qu'il nous a fait gober en cachant son poison sous une apparence séduisante (Gn 3, 6). Dieu est le Père pour qui nous avons tant de prix qu'il n'a pas hésité à nous livrer ce qu'il a de plus cher, son propre Fils (Rm 8, 32), afin qu'il soit la vie toujours plus haute de notre vie. Et, s'il se donne, que pouvons-nous et devons-nous espérer sinon sa force fidèle en toutes circonstances, sa douce présence au fond de notre cœur, sa joie d'être et de laisser être ? Que son Esprit nous enseigne donc que tout est à nous, que nous sommes au Christ, et que le Christ est à Dieu (1 Co 3, 22-23).

Michel Corbin, s.j.

Michel Corbin, né en 1936, jésuite, est professeur honoraire à l'Institut catholique de Paris et professeur invité au centre Sèvres. / Louange et veille, Paris, Cerf, 2011, p. 37.


Téléchargez gratuitement l'Application Magnificat sur votre smartphone ou tablette et priez chaque jour avec Magnificat (le premier mois est gratuit) en cliquant ici.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader