“Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi.“

“Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi.“

Mardi  8 décembre 2020

Immaculée Conception de la Vierge Marie

Solennité

Oraison:

Seigneur, tu as préparé à ton Fils une demeure digne de lui par la conception immaculée de la Vierge ; puisque tu l'as préservée de tout péché par une grâce venant déjà de la mort de ton Fils, accorde-nous, à l'intercession de cette Mère très pure, de parvenir jusqu'à toi, purifiés, nous aussi, de tout mal.

Lectures de la messe

Première lecture (Gn 3, 9-15.20)

Quand Adam eut mangé du fruit de l'arbre, le Seigneur Dieu l'appela et lui dit : « Où es-tu donc ? » L'homme répondit : « J'ai entendu ta voix dans le jardin, j'ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. » Le Seigneur reprit : « Qui donc t'a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l'arbre dont je t'avais interdit de manger ? » L'homme répondit : « La femme que tu m'as donnée, c'est elle qui m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. » Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu'as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé. » Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. » L'homme appela sa femme Ève (c'est-à-dire : la vivante), parce qu'elle fut la mère de tous les vivants. – Parole du Seigneur.


Psaume (Ps 97 (98), 1, 2-3ab, 3cd-4)

Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles ; par son bras très saint, par sa main puissante, il s'est assuré la victoire. Le Seigneur a fait connaître sa victoire et révélé sa justice aux nations ; il s'est rappelé sa fidélité, son amour, en faveur de la maison d'Israël. La terre tout entière a vu la victoire de notre Dieu. Acclamez le Seigneur, terre entière, sonnez, chantez, jouez !


Deuxième lecture (Ep 1, 3-6.11-12)

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l'Esprit, au ciel, dans le Christ. Il nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l'amour. Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ. Ainsi l'a voulu sa bonté, à la louange de gloire de sa grâce, la grâce qu'il nous donne dans le Fils bien-aimé. En lui, nous sommes devenus le domaine particulier de Dieu, nous y avons été prédestinés selon le projet de celui qui réalise tout ce qu'il a décidé : il a voulu que nous vivions à la louange de sa gloire, nous qui avons d'avance espéré dans le Christ. – Parole du Seigneur.


Évangile (Lc 1, 26-38)

En ce temps-là, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L'ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L'ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n'aura pas de fin. » Marie dit à l'ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d'homme ? » L'ange lui répondit : « L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu'on l'appelait la femme stérile. Car rien n'est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m'advienne selon ta parole. » Alors l'ange la quitta. – Acclamons la Parole de Dieu.



“Aurais-tu mangé de l'arbre dont je t'avais interdit de manger ? » L'homme répondit : « La femme que tu m'as donnée, c'est elle qui m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé."

  

La Parole de Dieu nous donne découvrir comment le désir de liberté de l'homme et de la femme en Eden, la soif d'accéder à la connaissance, de s'affranchir de l'interdit, va chambouler le plan initial de Dieu.


"Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance.”


Le Seigneur aurait pu s'arrêter là, constatant l'incapacité de l'homme à lui demeurer fidèle, il aurait pu décider d'abandonner tout projet de nouvelle alliance.

Pourtant, le Seigneur va continuer dans son projet d'alliance, il va persister jusqu'à cette conception de Marie, jusqu'à l'élection de cette femme qui sera la nouvelle Eve, toute disponible, toute accueillante à l'action de Dieu.

Dieu est toujours là, cet Autre qui cherche à nous rejoindre.

Et à nouveau, par Marie, en Jésus, Il vient nous rejoindre, il veut par Marie, créer les nouvelles conditions pour une humanité renouvelée en son Fils Jésus.


“Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi.“ dira l'ange, et Marie, dans le texte de de l'annonciation, répondra: “Que tout m'advienne selon ta parole.”


Ces Paroles de Marie nous indique la disponibilité de Marie. Marie est cette terre d'élection qui a été choisie par Dieu, afin qu'en son sein naisse le Sauveur.


"Que tout m'advienne selon ta parole!"


Dieu ne cesse d'appeler, de m'appeler, de se faire proposition d'Amour, un Amour qui veut nous transformer, qui veut venir en notre humanité blessée, guérir, féconder, vivifier, recréer les conditions nécessaires afin que grandisse en nous l'Amour de Dieu, cet Amour qui est source de Vie.


“Sois sans crainte!”


Marie était appelée à accueillir en son sein le Sauveur, à devenir la Mère du Sauveur.

Nous sommes aussi appelés aujourd'hui, à accueillir dans nos vies, cette Parole du Seigneur: 


“Sois sans crainte”.


Le Seigneur veut donner une nouvelle chance à ce qui fut en nous blessé, altéré par le péché.
Le Seigneur se penche sur nous, Il se penche sur notre humanité, comme il le fit jadis en choisissant Marie.

Et nous sommes invités à faire confiance à ce Dieu d'amour, à ce Dieu qui se penche sur chacun de nous.

L'Avent c'est cette venue du Seigneur dans notre histoire, et c'est aussi cette invitation à être sans crainte, à accueillir cette Grâce de Dieu qui vient par Marie en Jésus Christ.

L'avent c'est une invitation à découvrir que l'Eglise existe en chacun de ses membres, et que ses membres existent dans leur relation à ce corps mystique qu'est l'Eglise,

Et la tête de ce corps, c'est le Christ, qui vient prendre chair de la Vierge Marie.

Nous sommes donc invités à contempler Jésus qui vient, Jésus qui va venir dans le sein de Marie.

Plus que jamais, l'Avent prend sens, l'Avent devient un moment de notre vie où s'inscrit pour nous une Histoire, une Histoire qui va se réaliser parce qu'un petit Enfant va prendre chair dans le sein d'une Vierge.

Cette fête de l'Immaculée conception de la Vierge Marie, met en lumière la conception et la virginité.

Elle met en lumière la virginité comme source possible de vie par le don dans la plénitude de l'Esprit Saint.

Elle met en lumière la conception, avec tous ses mystères, comme source de participation à l'œuvre de Dieu.

Je crois que l'enfant, dès ses premiers pas, est déjà un rayon de lumière divine, qu'il révèle à sa manière, une part du mystère de l'humanité de Jésus. 

De la même manière, la virginité est source de fécondité, est source de grandes Grâces, par le don consenti d'une vie, pour le Seigneur, pour que se manifeste par ce don, d'une manière plus belle, plus rayonnante, le désir de suivre le Christ.

Et cela, loin de nous refermer  sur nous-même, nous ouvre au monde, mais aussi, à tous les possibles de la part de Dieu.

Demandons au Seigneur, demandons à Marie, en cette fête de la Nativité, la Grâce de la liberté intérieure, la Grâce du “oui” à la volonté de Dieu dans nos vies.

Car il fait pour nous des merveilles!

Oui Seigneur, apprends nous à être “fiat”, à être disponibles à l'action de ton bras très saint, de ta main puissante, car c'est Toi qui nous assure la victoire.

Chantons, jouons pour le Seigneur, car il a manifesté sa Gloire en choisissant Marie, en faisant d'elle celle qui allait enfanter le Sauveur!

Seigneur Jésus, fais de nous des terres fécondes, disponibles à ta Grâce, rends nous accueillants à ton action.

Amen.


Comment lire la Bible-Parcours Alpha-module 6




Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Soli Deo