« Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu'elle fait »

« Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu'elle fait »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus déclarait aux foules : « À qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d'autres en disant : “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n'avez pas dansé. Nous avons chanté des lamentations, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.” Jean est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l'on dit : “C'est un possédé !” Le Fils de l'homme est venu ; il mange et il boit, et l'on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.” Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste à travers ce qu'elle fait. »
(Mt 11, 16-19)

Il mange et il boit

L'ivrognerie : ne sois pas pressé de te jeter dans ce danger, mon ami. On ne t'enlève pas la boisson ; on te l'a donnée et elle t'attend. Ne cherche pas à éclater en aspirant à pleine bouche ; ta soif se calme, même si tu bois plus lentement, et elle garde les convenances si la boisson est prise peu à peu, de façon convenable.

« L'ivresse, écrit Platon, est fréquente surtout chez les Scythes, les Celtes, les Ibères et les Thraces, peuples qui sont tous adonnés à la guerre et qui considèrent comme une chose belle et heureuse de s'occuper à boire. » Pour nous, au contraire, qui sommes le peuple pacifique, qui recevons à table des gens sobres pour jouir les uns des autres et non pour nous offenser réciproquement, nous buvons pour porter amicalement à la santé, afin que nos sentiments d'amitié se montrent bien sous leur vrai nom. Comment croyez-vous que le Seigneur ait bu lorsque, à cause de nous, il est devenu homme ? N'était-ce pas avec des gestes réfléchis ? Car, vous le savez bien, il a pris, lui aussi, du vin ; et il était lui aussi un homme ; et même, il a béni le vin, en disant : « Prenez, buvez : ceci est mon sang » ; sous le sang de la vigne, il désigne le Verbe qui a été versé pour la multitude en rémission des péchés (Mt 26, 26-28), la fontaine de la joie.

Clément d'Alexandrie

Clément d'Alexandrie († v. 215), Père de l'Église, est le premier lettré grec chrétien. Il chercha à harmoniser la pensée grecque et le christianisme. / Le Pédagogue II, II, 31-32, trad. C. Mondésert, Paris, Cerf, 1965, « Sources Chrétiennes » 108, p. 69-71.


Téléchargez gratuitement l'Application Magnificat sur votre smartphone ou tablette et priez chaque jour avec Magnificat (le premier mois est gratuit) en cliquant ici.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader