13e JOUR

13e JOUR

Une parole pour grandir dans la confiance en Dieu

« Pourquoi as-tu peur ? Penses-tu que Je manque de toute-puissance pour te soutenir ? » « N'aies pas peur, Je suis avec toi. »
(Petit Journal de sainte Faustine, 527 et 103)

JÉSUS, J’AI CONFIANCE EN TOI !

 

Oeuvre de Miséricorde par l'action

Écoutons avec patience et bienveillance les personnes ennuyeuses, ou encore les personnes qui se plaignent. Regardons-les avec amour. Et ... n'oublions pas de sourire !

« Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse,
afin que je me penche sur les besoins de mon prochain
et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes. »

(Petit Journal de sainte Faustine, 163)

 

Prier la Miséricorde Divine pour la France

Nous vous invitons à réciter la prière de la Communauté (n'oubliez pas de cliquer sur "je prie" à la fin de la page) :

ACTE DE CONSECRATION A LA MISERICORDE DIVINE 

(saint Jean-Paul II)

Dieu, Père miséricordieux,
qui a révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,
et l'as répandu sur nous dans l'Esprit Saint Consolateur,
nous Te confions aujourd'hui le destin de la France et de chaque Français.
Penche-Toi sur nos péchés, guéris notre faiblesse, vaincs tout mal,
fais que tous les habitants de la France fassent l'expérience de ta Miséricorde,
afin qu'en Toi, Dieu Un et Trine, ils trouvent toujours la source de l'espérance.
Père éternel, par la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils,
accorde-nous ta Miséricorde, ainsi qu'au monde entier ! 

Marie, Mère de Miséricorde, priez pour la France !

 

Rendez-vous le 23 avril, Fête de la Miséricorde Divine !

également le jour du premier tour des élections !

C’est pourquoi nous vous donnons rendez-vous à Paris, en l’église Saint-Sulpice : 

  • Samedi 22 avril à 18h : Messe et soirée de prière pour la France avec par les Petits chanteurs à la Croix de Bois et l'Abbé Hervé Grosjean

Pour ceux qui n'habitent pas à Paris, prêtres ou laïcs, n'hésitez pas à organiser avec le curé de votre paroisse une belle célébration en l’honneur de cette fête demandée par le Seigneur à sainte Faustine.

« La fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier »

(Petit Journal, 1517)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader