Le denier de la veuve

Le denier de la veuve

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là, pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a mis tout ce qu'elle avait pour vivre. » (Lc 21, 1-4)

Ils chantent un cantique nouveau 

Tous les saints ont été remplis de gloire et de grandeur, non par eux-mêmes ni par leurs œuvres ni par la justice des actions qu'ils ont accomplies, mais par la volonté de Dieu. Et nous, qui par sa volonté avons été appelés dans le Christ Jésus, nous ne sommes pas justifiés par nous-mêmes ni par notre propre sagesse, piété ou intelligence, ni par les œuvres que nous avons accomplies dans la pureté du cœur, mais par la foi ; c'est par elle que le Dieu tout-puissant a justifié tous les hommes depuis les origines.

Qu'allons-nous donc faire, frères ? Rester inactifs devant le bien ? Délaisser la charité ? Ah ! le Maître nous en préserve à jamais ! Hâtons-nous au contraire avec zèle et ardeur d'accomplir toute œuvre bonne. Car le Créateur lui-même, le Maître de l'univers, se réjouit de ses œuvres.

Mettons en lui notre gloire et notre assurance ; soumettons-nous à sa volonté ; considérons toute la multitude de ses anges, comme ils se tiennent auprès de lui, au service de sa volonté. L'Écriture dit en effet : Des myriades de myriades se tenaient devant lui et des milliers de milliers le servaient (Dn 7, 10) ; et ils criaient : Saint, saint, saint, le Seigneur de l'univers ! Toute la terre est remplie de sa gloire ! (Is 6, 3). Et nous aussi, unissons-nous dans un même lieu, dans la concorde intérieure des consciences, et crions vers lui avec insistance comme d'une seule bouche, afin d'avoir part à ses grandes et magnifiques promesses.

St Clément de Rome


Le pape saint Clément Ier († 97), troisième successeur de saint Pierre, mourut martyr. / Épître aux Corinthiens 32-34, trad. A. Jaubert, Paris, Cerf, coll. « Sources Chrétiennes » 167, 1971, p. 153-157.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader