« Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »

« Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler. Quelqu'un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. » Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? » Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »
(Mt 12, 46-50)

Qu'allons-nous offrir ?

[Saint Bernard de Clairvaux médite ici sur la présentation de Jésus au Temple (Lc 2, 22-35), qui nous donne à penser sur l'offrande de Marie.]

Cette offrande-ci, mes frères, paraît bien facile : on se contente de la présenter au Seigneur, de la racheter avec des oiseaux, et aussitôt on la remporte. Viendra le jour où ce n'est plus dans le Temple, ni entre les bras de Syméon que le Christ sera offert, mais en dehors de la ville et entre les bras de la croix. Viendra le jour où il ne sera plus racheté par du sang étranger, mais où lui-même rachètera les autres par son propre sang (He 9, 12).

De plein gré je vais t'offrir mon sacrifice, Seigneur (Ps 53, 8), parce que toi-même, c'est de plein gré, et non en raison de quelque contrainte, que tu as été offert pour mon salut. Mais qu'allons-nous offrir, nous, mes frères, et que rendrons-nous au Seigneur pour tout ce qu'il nous a donné ? (Ps 115, 12) Lui, il a offert pour nous la plus précieuse victime qu'il possédait ; en vérité il ne pouvait en être de plus précieuse. Nous aussi donc, faisons ce que nous pouvons : offrons-lui ce que nous avons de meilleur : nous-mêmes ! Lui s'est offert lui-même : qui es-tu, toi, pour hésiter à t'offrir toi-même ?

Qui pourrait m'accorder qu'une si haute Majesté veuille accueillir mon offrande ? Je ne possède que deux piécettes (Mc 12, 42), Seigneur, je veux dire mon corps et mon âme : puissé-je te les offrir parfaitement en sacrifice de louange !


St Bernard de Clairvaux

Consulté par les princes et les papes, saint Bernard († 1153), moine de Cîteaux, a fait rayonner, au xiie siècle, l'ordre cistercien dans toute l'Europe. / 3e Sermon sur la purification de la Vierge Marie, 2-3, trad. M.-I. Huille, Paris, Cerf, coll. « Sources Chrétiennes » 481, 2004, p. 281-283.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader