Facebook Pixel5ème jour de la neuvaine - Aimez vos ennemis - Hozana

5ème jour de la neuvaine - Aimez vos ennemis

5ème jour de la neuvaine - Aimez vos ennemis

 L'empereur a pratiqué de manière héroïque le commandement «d'aimer son ennemi ». Tout au long de sa vie, et de manière exemplaire, il a pardonné aux autres. L'empereur Charles a gravement souffert des mensonges, des calomnies et de nombreuses épreuves. L'ultime exemple de son pardon aux autres fut donné quand il murmura sur son lit de mort : « Je pardonne à tous mes ennemis, à tous ceux qui m'ont calomnié et à tous ceux qui ont agi contre moi. » 


Le 5 avril 1925, Rudolf Brougier, ancien aide de camp, écrivit dans ses mémoires sur l'empereur Charles avant son accession au trône en 1916 : « (Il avait) une authentique foi en Dieu, un vrai bon cœur, il était charmant et affable avec une fidélité infatigable à ses devoirs, il avait une aptitude exceptionnelle au commandement. Ses dispositions naturelles à l'humilité et l'absence d'égoïsme avaient été renforcées par sa propre éducation. Il ne se donnait pas d'airs et ne jouait pas pour la galerie. Avec toute sa gaîté naturelle, il a accepté son lourd fardeau, bien qu'il lui ait été vraiment lourd. Le courage de l'archiduc, son absence de peur pour lui-même étaient déjà notoirement connus ; le mépris de sa propre sécurité resta une caractéristique quand il fut empereur, et qu'il conserva jusque dans les pires moments. D'un autre côté, le Bienheureux Charles, se sentait totalement responsable du bien-être de ses subordonnés. Son attitude de charité vraie associée à sa foi profonde a été le grand moteur de ses efforts persistant pour la paix. En 1916, à titre d'héritier présomptif, il considérait déjà comme son but majeur la fin rapide et honorable de la guerre ; du premier jour de son accession au trône, il consacra tous ses efforts à ce but : protéger les peuples de l'empire de plus grands sacrifices et régner comme l'empereur de la paix sur une Autriche régénérée. » Il est difficile de croire qu'un homme avec de telles vertus et un si noble caractère puisse être critiqué avec autant d'acrimonie et calomnié jusqu'à ce que son honneur et son nom soient salis, voire détruits. Non seulement l'empereur eût à souffrir la confiscation de ses biens personnels, mais sa réputation fut entachée par les mensonges et les faussetés. Les Saintes Écritures enseignent que l'on peut mesurer la sainteté à la capacité d'aimer ses ennemis. À la lumière de ce critère, nous pouvons gratifier le Bienheureux Charles d'un haut degré de vertu.

Prière

        Mon Seigneur et Mon Dieu, Vous nous enseignez dans le « Notre Père» à pardonner les péchés des autres afin que les nôtres soient aussi pardonnés. Aidez- moi à imiter l'empereur Charles afin que je puisse pardonner toutes les injustices commises contre moi.
Entendez et accédez à ma demande … (formulez ici votre intention) par l'intercession du Bienheureux Charles, empereur d'Autriche. Amen.

Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire soit au Père


https://bienheureuxcharlesdautriche.com/neuvaine

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader