Facebook PixelNeuvaine - 2ème jour - Un empereur voué au sacré-cœur de Jésus - Hozana

Neuvaine - 2ème jour - Un empereur voué au sacré-cœur de Jésus

Neuvaine - 2ème jour - Un empereur voué au sacré-cœur de Jésus

Neuvaine - 2ème jour - Un empereur voué au sacré-cœur de Jésus


«Jésus, doux et humble de cœur, formez nos cœurs à être comme Votre cœur.» Le 2 octobre 1918, le Bienheureux Charles se consacra et consacra sa famille au Sacré Cœur de Jésus. Par sa souffrance d'être mal jugé, calomnié et persécuté, par sa volonté de sacrifier sa vie pour ses peuples, par son exil, et par sa peine et sa maladie fatale, l'empereur Charles permit à son cœur d'être uni au Cœur Sacré de Jésus. Même en exil et dans la maladie, l'empereur prit à cœur et avec sérieux ses devoirs de monarque et de père. L'impératrice Zita, comme il était malade, lui lisait les journaux, mais elle sentait que les articles le travaillaient et le contrariaient. Elle l'incita à ne pas lui demander de les lui lire parce que cela n'était pas bon pour sa santé. Or, l'empereur Charles répliqua : « C'est mon devoir d'être informé, non mon plaisir. S'il-te-plaît, lis ! » 

Sa dévotion au Sacré Cœur de Jésus donnait de la force à l'empereur durant sa dernière et douloureuse maladie. Sur son lit de mort, il dit à la comtesse Mensdorff : « C'est si bon d'avoir foi dans le Sacré Cœur de Jésus. Sans cela, l'épreuve serait trop difficile à supporter. » Le Bienheureux Charles garda une image du Sacré Cœur sous son oreiller et jusque dans sa maladie fatale. Une fois, l'impératrice Zita voulut qu'il pût prendre le repos dont il avait tellement besoin ; elle prit l'image de dessous l'oreiller et la mit devant les yeux de l'empereur. Elle dit qu'il était absolument nécessaire qu'il dormît et qu'il devrait le demander au Seigneur. Il fixa l'image et rapidement, avec ferveur, dit : « Mon très cher Sauveur, donnez-moi le sommeil. » Il fut alors capable de s'endormir et se reposa pendant trois heures.

Prière

    Mon Seigneur et Mon Dieu, suivant l'exemple merveilleux du Bienheureux empereur Charles, je veux consacrer ma vie à Votre Très Sacré Cœur.
Entendez et accédez à ma demande … (formulez ici votre intention) par l'intercession du Bienheureux Charles, empereur d'Autriche. Amen.

Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire soit au Père

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader