Deuxième annonce de la Passion - 25 septembre 2021

Deuxième annonce de la Passion - 25 septembre 2021

Saint Firmin

Couleur liturgique : vert

Évangile selon saint Luc 9, 43-45

En ce temps-là, comme tout le monde était dans l'admiration devant tout ce qu'il faisait, Jésus dit à ses disciples : « Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant : le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes. » Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée, si bien qu'ils n'en percevaient pas le sens, et ils avaient peur de l'interroger sur cette parole.



Prière

Les apôtres reçoivent ici leur mission qui est d'annoncer et de vivre la Bonne Nouvelle du salut pour l'humanité entière. C'est un moment décisif. Alors que tout le monde était dans l'admiration en voyant ce que réalisait le Fils de Dieu, celui-ci leur annonce sa destinée prochaine, c'est-à-dire son arrestation, son procès, sa condamnation et sa crucifixion. Et Jésus leur commande de bien garder en tête tous les évènements qui vont se succéder à partir de là…

Demande

Seigneur, ce que tu as demandé à tes apôtres et à tes disciples, en les envoyant en mission, reste identique pour nous aujourd'hui. Seigneur, tu sais que sans toi nous ne pouvons rien faire. Alors, Seigneur, que nous sachions nous plier aux désirs de ton Esprit et t'annoncer sur notre chemin quotidien.

Réflexion

Nous sommes ici au milieu des apôtres et des disciples et Jésus sait bien de quoi il parle. Il a déjà été repoussé et même rejeté par ses contemporains, par les fidèles du Temple, par les grands prêtres eux-mêmes : le Fils de Dieu sait quels sont le poids et la difficulté de cette mission de salut qu'il a acceptée de vivre jusqu'au plus intime.

  1. « Ouvrez bien vos oreilles à ce que je vous dis maintenant (…) »
    Jésus sait combien ses disciples vont devoir affronter des moments difficiles et éprouvants : ses disciples et ses apôtres savent peu de choses à son sujet. Ils l'ont suivi après l'avoir rencontré en différentes occasions et avoir été surpris par ses paroles, ses enseignements et les guérisons dont ils ont été témoins. Ils savent aussi quelle   admiration les gens manifestent envers lui. Mais Jésus sait aussi que la gloire humaine est de courte durée : la louange manifestée par les bénéficiaires des bienfaits reçus ou simples témoins n'est pas gravée dans leur mémoire et dans leur cœur.
  2. « Le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes. »
    Le Seigneur ne veut laisser planer aucun doute. Ce n'est pas parce que les hommes sont admiratifs de tout ce qu'il a accompli qu'ils vont rester admiratifs et contemplatifs. Les émotions et les faits sont souvent le siège d'étonnements soumis à des contrôles plus ou moins sévères et justifiés. Ces contrôles vont se manifester sans tarder. Les grands de ce monde ne supportent pas les évènements inexpliqués et difficiles à admettre. Ils sont rapidement entraînés vers des préjugés personnels dont ils n'ont aucune preuve tangible et la cause leur échappe facilement.
    Ici, il n'est pas très difficile de passer de la simple constatation à l'acceptation d'un fait dont on ignore l'origine ; le jugement des spectateurs n'a pas encore eu lieu, mais, en l'absence de preuve, tout peut être imaginé.
  3. « Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole, elle leur était voilée (…) »
    Oui, la vérité est voilée et les spectateurs restent sur leur aveuglement : Jésus veut-il briser leurs préjugés ? Pour eux, il est difficile de comprendre que le mal, introduit dans le monde par le démon, nécessite un combat dont la souffrance est le prix. Même si elle nous semble insensée, la souffrance est toujours féconde aux yeux de Dieu. La souffrance du Christ crucifié évoquée ici, face à ses auditeurs, n'est pas seulement une souffrance à côté des autres : le Christ a souffert pour nous. Il a brûlé le mal au feu de son amour.

Dialogue avec le Christ

Il est évident que la souffrance nous effraie et nous effraiera toujours. Dans ces versets, le Christ ne cherche pas à minimiser cette vérité. Il affirme que le Fils de l'homme sera livré aux mains des hommes mais les disciples préfèrent ne pas lui poser d'autres questions. Pourtant… le salut des hommes n'est autre que le résultat de la souffrance du Christ acceptée pour le salut de l'humanité.
Seigneur, tu le sais, le salut de l'humanité est le résultat de ta réponse d'amour devant la croix que l'injustice humaine a dressée dans ce monde. Aujourd'hui, tu nous invites à participer au salut de ce monde. Seigneur, accorde-nous la grâce de t'offrir généreusement ce que nous repoussons à chaque instant.

Résolution

Savoir accepter les indifférences de chaque instant de la part de ceux avec lesquels je vis.

Cécile Beaure d'Augères, consacrée de Regnum Christi
Contacter l'auteur

Méditations : Regnum Christi
Texte de l'Évangile et informations liturgiques : © AELF – Paris – Tous droits réservés

Take a moment to treasure up all these things and ponder them in your heart (cf Luke 2,19)

Let your speech always be gracious, seasoned with salt, so that you may know how you ought to answer everyone. Col 4:6

loader

Méditation sur l'Évangile du jour