Prions pour la libération de Meriam - Hozana

Prions pour la libération de Meriam

CitizenGO

Prions pour la libération de Meriam

InactiveHosanna ! Meriam est arrivée ce matin à Rome !

InactiveHosanna ! Meriam est arrivée ce matin à Rome !

J'aime, j'invite mes amis

14 partages
Copier le lien

A 9h30, Meriam a atterri à l’aéroport militaire de Roma-Ciampino, accompagnée de toute sa famille. Elle a été accueillie par le Premier Ministre Matteo Renzi, son épouse, la ministre des Affaires étrangères italienne et le vice-ministre des Affaires étrangères. 

Prions et rendons grâce à Dieu pour la Libération de Meriam ! 

Meriam, un témoin de la Foi 

Le 15 mai 2014, Meriam Yahia Ibrahim Ishag, une jeune soudanaise de 27 ans a été condamnée à la mort par pendaison sous prétexte d’ « apostasie » et à 100 coups de fouet pour « adultère » : pour avoir épousé un chrétien. La jeune femme, mère d'un petit garçon de 18 mois, a mis au monde une petite fille en prison. 

Refusant d'abjurer sa foi malgré les menaces du juge, Meriam est condamnée à mort. Après une mobilisation internationale importante, l'intervention de 5 avocats spécialisés dans les droits de l'Homme qui la défendent gratuitement, la jeune femme est finalement libérée. L'annonce avait été faite en fin d’après-midi le 23 juin. 

Mais le mardi 24 juin, à 13h heure française, le feuilleton passe du dramatique au cynique : les forces de sécurité nationale l'interpellent à nouveau. Elle et son mari de nationalité américaine sont arrêtés à l'aéroport de Khartoum, alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le pays avec des papiers du Soudan du Sud que les autorités déclarent être de faux papiers (contre l'expertise des Etats-Unis). 

Le 27 juin, elle et sa famille se réfugient dans l'ambassade américaine au Soudan mais sont privés du droit de quitter le pays

Jusqu'à cette annonce incroyable : Meriam et sa famille sont arrivés en Italie, à Rome, le 24 juillet ! Après 3 mois de cauchemard, ils sont désormais réfugiés en Europe. 

80629-pour-la-liberation-de-meriam

Prions pour Meriam, remercions le Seigneur !

« Si je suis encore vivante c’est en raison des forces que me donnent vos prières.» C'est ce qu'avait écrit au Pape Asia Bibi, une autre jeune chrétienne condamnée à mort au Pakistan. 

Par nos prières, rendons grâce au Seigneur et souvenons-nous que la situation de la jeune soudanaise est encore fragile : le statut d'exilé n'est jamais facile. Chaque point sur la carte des priants sera un signe de cette prière, un soutien pour tous les proches de Myriam. 

(Source des informations : Aleteia.org)

Crédits photo de couverture : © ServizioFotograficoOR/CPP

 

Prière de la communauté

Une dizaine de chapelet

Nous vous proposons de réciter une dizaine de chapelet pour Meriam, puis de prendre un engagement de prière régulier pour elle.

Priez dès maintenant avec cette communauté en cliquant sur "je prie"