Facebook PixelLe saint curé d’Ars : prières et citations - Hozana
Vous êtes ici :
Le saint curé d’Ars : prières et citations

Le saint curé d’Ars : prières et citations

Les prières au saint curé d’Ars

Saint Jean-Marie Vianney était connu de son vivant pour avoir une prière efficace, il obtenait beaucoup de miracles, guérisons et grâces. Il confiait lui-même: « J’obtenais du bon Dieu tout ce que je voulais, pour moi comme pour les autres ».

Aujourd’hui de nombreux chrétiens, laïcs ou prêtres, font appel à sa puissante intercession. On le prie en union avec sainte Philomène qu’il affectionnait particulièrement. Il est prié spécialement pour les prêtres et les vocations sacerdotales, lui qui a été proclamé “patron de tous les curés de l’univers” par Pie XI. Parmi ses prières les plus efficaces il existe la neuvaine et la récitation du rosaire avec la méditation des mystères joyeux, douloureux et glorieux. Voici les plus belles prières du curé d’Ars.

La prière par l’intercession du saint curé d’Ars et de sainte Philomène

Seigneur, tu ne crains pas de passer par tes saints pour accomplir tes merveilles.

Tu sais combien le saint Curé d’Ars aimait confier ses intentions à sainte Philomène ; Elle est le signe de la pureté, c’est une enfant au cœur simple. Elle est le signe de la force, c’est une martyr invincible par ta puissance.

À notre tour, nous appuyant sur leur intercession, nous te demandons un cœur simple, pur et fort. Et puisque tu ne refuses jamais de répondre à une prière faite dans la foi, nous venons te remettre, te confier et t’abandonner cette intention…

Dans la foi, nous savons que tu accueilles notre prière, et nous te laissons l’exaucer selon ta volonté.

Amen.

La prière pour les prêtres

Seigneur Jésus, avec saint Jean-Marie Vianney, nous te confions : tous les prêtres que nous connaissons, ceux que nous avons rencontrés, ceux qui nous ont aidés, ceux que tu nous donnes aujourd’hui comme pères.

Tu as appelé chacun par son nom ; pour chacun, nous te louons et nous te supplions : garde-les dans la fidélité à Ton nom ; Toi qui les as consacrés pour qu’en Ton nom, ils soient nos pasteurs, donne leur force, confiance et joie pour accomplir leur mission.

Que l’Eucharistie qu’ils célèbrent les nourrisse et leur donne le courage de s’offrir avec Toi pour les brebis que nous sommes ; Qu’ils soient plongés dans Ton cœur de Miséricorde pour qu’ils soient toujours les témoins de ton pardon ; Qu’ils soient de vrais adorateurs du Père pour qu’ils nous enseignent le véritable chemin de la sainteté.

Père, avec eux, nous nous offrons au Christ pour l’Église : qu’elle soit missionnaire dans le souffle de ton Esprit ; apprends-nous simplement à les aimer, à les respecter et à les recevoir comme un don qui vient de Ta main, pour qu’ensemble nous accomplissions davantage Ton œuvre pour le salut de tous. Amen.

La prière pour les vocations

Seigneur Jésus, Guide et Pasteur de ton peuple, tu as suscité en ton Église saint Jean-Marie Vianney, Curé d’Ars. Sois bénis pour la sainteté de sa vie et l’admirable fécondité de son ministère. Avec une persévérance et une patience humble, il surmonta tous les obstacles sur les chemins du sacerdoce. Prêtre, il puisait, dans la célébration eucharistique et l’adoration silencieuse, l’ardeur de sa charité pastorale et le dynamisme de son zèle apostolique.

Par son intercession,

Touche le cœur des jeunes ; qu’ils trouvent dans l’exemple de sa vie l’élan de marcher à ta suite, avec le même courage, sans regarder en arrière. Renouvelle le cœur des prêtres ; qu’ils s’attachent à toi avec ferveur et profondeur. Qu’ils édifient l’unité des communautés sur l’Eucharistie et le pardon, dans l’amour mutuel. Affermis les familles chrétiennes ; qu’elles soutiennent ceux de leurs enfants que tu as appelés.

Aujourd’hui encore, Seigneur, envoie des ouvriers à ta moisson pour que soit relevé le défi évangélique de notre temps. Que les jeunes soient nombreux à faire de leur vie un « Je t’aime » au service de leurs frères, comme saint Jean-Marie Vianney. Toi, le Berger pour l’éternité. Amen.

L’acte d’amour du saint curé

Je vous aime, ô mon Dieu, et mon seul désir est de vous aimer jusqu’au dernier soupir de ma vie.

Je vous aime, ô Dieu infiniment aimable, et j’aime mieux mourir en vous aimant que de vivre un seul instant sans vous aimer.

Je vous aime, ô mon Dieu, et je ne désire le ciel que pour avoir le bonheur de vous aimer parfaitement.

Je vous aime, ô mon Dieu, et je n’appréhende l’enfer que parce qu’on y aura jamais la douce consolation de vous aimer.

Ô mon Dieu, si ma langue ne peut dire à tout moment que je vous aime, du moins je veux que mon cœur vous le répète autant de fois que je respire.

Ah ! Faites-moi la grâce de souffrir en vous aimant, de vous aimer en souffrant, et d’expirer un jour en vous aimant et en sentant que je vous aime.

Et plus j’approche de ma fin, plus je vous conjure d’accroître mon amour et de le perfectionner.

Ainsi soit-il.

Les sermons et citations de saint Jean-Marie Vianney

Le curé d’Ars touchait profondément les cœurs par ses paroles. Il est célèbre pour ses mémorables sermons mais aussi pour toutes les leçons de catéchisme qu’il donnait le soir dans son église d’Ars aux foules nombreuses réunies pour l’entendre et se confesser à lui. Voici les thèmes principaux de ses homélies ainsi que des citations qui s’y rapportent.

La Vierge Marie

« Tout ce que le Fils demande au Père lui est accordé. Tout ce que la Mère demande au Fils lui est pareillement accordé. »

« Le moyen le plus sûr de connaître la volonté de Dieu, c’est de prier notre bonne Mère. »

« Lorsque nos mains ont touché des aromates, elles embaument tout ce qu’elles touchent. Faisons passer nos prières par les mains de la Sainte Vierge, elle les embaumera. »

La prière

« Ce ne sont ni les longues, ni les belles prières que le bon Dieu regarde, mais celles qui se font du fond du cœur, avec un grand respect et un véritable désir de plaire à Dieu. »

« Combien un petit quart d’heure que nous dérobons à nos occupations, à quelques inutilités, pour prier, lui est agréable. »

« La prière particulière ressemble à la paille parsemée çà et là dans un champ. Si on y met le feu, la flamme a peu d’ardeur, mais si on réunit cette paille éparse, la flamme est abondante et s’élève haut vers le ciel : ainsi en est-il de la prière publique. »

La confession et la miséricorde de Dieu

« Nos fautes sont des grains de sable à côté de la grande montagne des miséricordes de Dieu. »

« Quand le prêtre donne l’absolution, il ne faut penser qu’à une chose ; c’est que le sang du bon Dieu coule sur notre âme pour la laver, la purifier et la rendre aussi belle qu’elle était après le baptême. »

« Le bon Dieu au moment de l’absolution jette nos péchés par-derrière ses épaules, c’est-à-dire il les oublie, il les anéantit : ils ne reparaîtront plus jamais. »

Le sacrement de l’Eucharistie et la communion

« La nourriture de l’âme, c’est le corps et le sang d’un Dieu. Il y a de quoi, si l’on y pensait, se perdre pour l’éternité dans cet abîme d’amour ! »

« Toutes les bonnes œuvres réunies n’équivalent pas au sacrifice de la messe, parce qu’elles sont les œuvres des hommes, et la sainte messe est l’œuvre de Dieu. »

« Ne dites pas que vous n’en êtes pas digne. C’est vrai : vous n’en êtes pas digne, mais vous en avez besoin. »

Le sacerdoce du prêtre

« Allez vous confesser à la Sainte Vierge ou à un ange. Vous absoudront-ils ? Vous donneront-ils le corps et le sang de notre Seigneur ? Non, la Sainte Vierge ne peut pas faire descendre son divin Fils dans l’hostie. Vous auriez deux cents anges là qu’ils ne pourraient vous absoudre. Un prêtre, tant simple qu’il soit, le peut. Il peut vous dire : Allez en paix, je vous pardonne. »

« Un bon pasteur, un pasteur selon le cœur de Dieu, c’est là le plus grand trésor que le bon Dieu puisse accorder à une paroisse, et un des plus précieux don de la miséricorde divine. »