Facebook Pixel

23 juin 2017

Vendredi 23 juin - Le dernier mot de la prière

76174-vendredi-23-juin---le-dernier-mot-de-la-priereMarie :

« La prière, pour moi, c’est quand même sacrément prise de tête… Ce combat pour me concentrer durant les 10 minutes promises m’épuise… J’en ressors plus souvent avec un mal de crâne qu’avec la paix légère du cœur ! Et puis en plus, prier, n’est-ce pas trop introspectif, trop se regarder le nombril ?...  »

 

La réponse du Père Bandelier

« Un jour, un homme de Dieu m’a fait cette réflexion profonde : le dernier mot de la prière, au-delà̀ de “je t’aime”, c’est “tu m’aimes !”. Alors seulement, en effet, tout est dit. C’est le tout dernier mot parce que c’est aussi le tout premier. “Tu m’aimes : me voici. Tu m’aimes : je te dis merci. Tu m’aimes : prends pitié de moi. Tu m’aimes : je peux tout te demander. Tu m’aimes, et cela suffit.”

Se laisser aimer ! Il est si facile d’être ailleurs, de penser à autre chose, d’échapper à ce regard de lumière et de tendresse. Regard qui fait peur à l’homme ancien, l’homme révolté, enfermé en lui-même, sur la défensive. Mais c’est ce regard qui finalement le désarme. Ah ! Si tu pouvais communier un peu à la joie de Marie : “Il a posé son regard sur la bassesse de sa servante : voilà que désormais toutes les générations diront ma béatitude”. C’est aussi le mémorial de Blaise Pascal : “Joie, joie, pleurs de joie !”. Pourquoi ? Parce qu’il a reçu cette révélation du Christ : “J’ai versé telle goutte de sang pour toi !”.

Ainsi, peu à peu, ton souci sera moins de faire ta prière que de laisser l’Esprit prier en toi. Tu chercheras moins à dire des choses qu’à les écouter. Moins à saisir qu’à te laisser saisir. »

 

Retrouvez la totalité du texte du Père Bandelier dans l’ouvrage J’arrive pas à prier, c’est normal ?
Et retrouvez Marie sur sa page Facebook et son blog.

 

Parole de feu

« Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! » (Galates 4, 6)

 

Prière

Demandons au Seigneur de nous aider à accomplir le pèlerinage le plus important de toute notre vie, qui ne mesure que… 30 cm : de la tête au cœur, c’est à dire du rationnel au spirituel. La prière n’est pas une étude intellectuelle, une technique de méditation, elle est un dialogue d’un cœur avec un autre Cœur, transpercé d’amour pour les hommes :

« Créez, mon Dieu, créez un cœur pur en moi. Votre Cœur est humble, que le mien soit humble… Votre Cœur est tout amour, et amour tout saint ; que le mien soit tout amour et amour tout saint. Que votre Cœur, ô mon Jésus, possède entièrement le mien ; que le mien, ô mon Jésus, soit entièrement fondu et abîmé dans le vôtre. Que votre Cœur et le mien, ô mon Jésus, ne soient plus deux cœurs, mais un seulement : un cœur fidèle, un cœur contrit, un cœur dévot, un cœur généreux, un cœur charitable, un cœur chrétien. » Père Vincent Huby

 

Concrètement 

En ce jour de la fête du Sacré-Cœur, imprimez ou procurez-vous une représentation de Jésus et de son Sacré-Cœur. Inscrivez dessus : « Tu m’aimes ». Prenez trois minutes à la fin de votre prière pour méditer dessus.

22 juin 2017Jeudi 22 juin - Mettre Dieu dans les casseroles, les trajets et les dossiers
21 juin 2017Mercredi 21 juin - Les obstacles à la prière
20 juin 2017Mardi 20 juin – Différentes manières de prier
19 juin 2017Lundi 19 juin – Prier avec le Christ
Proposée parUne communauté proposée parFamille Chrétienne
Voir toutes les publicationsVoir toutes les publications