Facebook PixelRetraite du mois d'août - Jour 3 - Hozana

Retraite du mois d'août - Jour 3

Trois jours en compagnie de femmes avisées

Jour 3 : Gérer ma féminité avec amour

 Toute femme porte cet archétype dans son intimité profonde, mais trop souvent elle le refoule et reste accablée sous le poids d'une dépréciation de son état. Rencontrer l'archétype de la femme avisée met en communication avec notre sagesse personnelle, avec la science secrète que l'on porte en soi. Ces femmes dégagent souvent une impression d'équilibre avec l'expérience de la vie, la dignité, la chaleur humaine, la générosité. Les expériences positives et douloureuses qu'elles ont vécues ont élargies leurs perspectives. Elles rayonnent de gratitude pour ce qu'elles ont vécu. Ouvertes dans ce qui leur advient, sans plus rien exiger, elles trouvent leur joie dans la vie tout simplement. Elles n'imposent pas leur sagesse mais sont disponibles quand d'autres ont besoin d'elles.

Manifestement Anne a été une de ces aïeules avisée. En prenant l'enfant dans ses bras, elle se mit à louer Dieu et à parler de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance d'Israël dit l'Evangile (LC2, 38). Elle a senti le mystère qui entourait cet enfant.  De son regard plein de sagesse,  elle a vu qu'il comblerait le désir  des multitudes qui attendaient la rédemption.

On peut rencontrer des femmes avisées plus jeunes. Souvent, ce sont les expériences de leur enfance qui les ont aidées à trouver la sagesse et la clarté intérieure.

Toutes les femmes possèdent en elle des aspects avisés. Mais si les femmes s'acharnent à viser les résultats et la perfection à tout prix,  si elles négligent leur instinct féminin en refusant d'en tenir compte, elles perdent le contacte avec cet archétype qui nous apprend à gérer notre féminité avec amour. Cette multitude affectueuse implique que l'on se mette à l'écoute de la sagesse de son corps.

Quand et comment je prends soin de moi ? Qu'est-ce que mon corps veut me communiquer ? 

A quoi dois-je être attentive ? Qu'est-ce que je n'ai pas assez respecté en moi. 

Ai-je confiance dans ma sagesse propre ? Suis-je plus tournée vers autrui ou vers moi-même ? 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader