LA NEUVAINE

LA NEUVAINE

Une neuvaine (du latin novem, neuf) est dans l'Église catholique une dévotion privée ou publique de neuf jours, destinée à obtenir des grâces déterminées (suite de neuf prières). La neuvaine combine le deuil et l'espoir, elle est empreinte de soupir et de prière.

Comment prier une neuvaine :

Décider de prier la neuvaine, c'est bien, mais comment faire ? Comment la choisir ?

La neuvaine est une expérience de prière spirituellement enrichissante, qui est généralement pratiquée au sein de l'Église catholique. Il existe certaines règles à respecter, bien qu'il n'y ait pas une seule et bonne façon de prier une neuvaine.

Connaitre les bases de la neuvaine :

1/ Il faut savoir ce qu'est une neuvaine. La neuvaine est une forme traditionnelle d'une prière catholique. Les personnes priant une neuvaine récitent une certaine prière ou une série de prières spécifiques avec une certaine intention ou demande en tête. Cette prière se répète pendant neuf jours ou neuf heures.

2/ Il faut savoir ce que n'est pas une neuvaine. La neuvaine n'est pas une formule magique. En d'autres termes, la neuvaine n'est pas la garantie d'un miracle et les mots que vous choisissez ne possèdent pas de pouvoir en eux-mêmes. C'est l'acte de dévotion que vous montrez en priant la neuvaine qui porte une signification religieuse. Le pape François a rappelé l'importance de la prière. « Il faut toujours prier, sans jamais se décourager », mais « la prière n'est pas une baguette magique ! », met-il en garde. « Elle nous aide plutôt à garder la foi et à faire confiance en Dieu, même si nous ne comprenons pas sa volonté. Sans elle notre foi vacille. »

Le catéchisme de l'Église catholique avertit contre la superstition. Les neuvaines font partie des dévotions qui possèdent une signification spirituelle profonde, ce qui diffère des superstitions.

La neuvaine est un moyen d'être fidèle pendant neuf jours à une prière dédiée à une intention particulière. Nous demandons l'intercession d'un Saint, de la Sainte Vierge Marie, ou la manifestation directement à Dieu, qui répond aux appels du Christ : « Demandez, on vous donnera ; (…) frappez, on vous ouvrira » (Mt 7, 7 – Lc 11, 9) ; « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez » (Mt 21, 22) ; ou encore « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai » (Jn 14, 13). Nombreux sont ceux qui ont été exaucés, peut-être que vous en avez fait l'expérience.

Lorsque vous priez votre neuvaine, récitez les prières en gardant votre foi en Dieu « Ayez foi en Dieu. Amen, je vous le dis : si un homme qui ne doute pas dans son cœur dit à cette montagne : “Enlève-toi de là et va te jeter dans la mer”, s'il croit vraiment que ce qu'il dit va arriver, alors cela lui sera accordé ! C'est pourquoi, je vous le dis : tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l'avez reçu, et cela vous sera accordé. Quand vous priez, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez-lui, afin que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos fautes. » (Marc 11, 22-25)

3/ Il faut savoir à propos de l'histoire de la neuvaine, qu'après que Jésus soit monté au ciel, Marie, les apôtres et les autres disciples dévoués ont prié en permanence pendant neuf jours jusqu'au dimanche de Pentecôte. Les catholiques considèrent cet acte comme un exemple et s'en sont inspirés pour créer les neuvaines, des prières de neuf jours.

4/ Il faut vous demander pourquoi vous voulez prier la neuvaine. Comme cela a été mentionné plus tôt, la neuvaine n'est pas une incantation qui apportera une réponse à tous les besoins et à toutes les envies. Cependant, il existe certes des bénéfices spirituels provenant de la récitation de la neuvaine lorsqu'elle est faite avec foi, mais ce n'est pas une formule magique. 

Les neuvaines, comme toutes les prières, sont des vénérations de Dieu. On constate que la structure de la neuvaine a une manière unique d'exprimer les désirs, les besoins ou les sentiments spirituels forts.

Les neuvaines réalisées au sein des communauté de prières permettent aussi à l'individu de rester connecté à cette communauté.

5/ Découvrons les quatre catégories de base. La plupart des neuvaines peuvent être classées dans une ou plusieurs catégories parmi quatre catégories : le deuil, la préparation, la prière et les indulgences. Certaines neuvaines peuvent tomber dans plusieurs de ces catégories.

- Les neuvaines qui se trouvent dans la catégorie du deuil peuvent être prononcées avant un enterrement ou pendant des périodes similaires de deuil. Les prières sont souvent récitées en l'honneur de la personne décédée (lorsque c'est le cas) ou pour soulager les personnes qui portent le deuil.

- Les neuvaines de préparation sont priées avant les célébrations de l'Église catholique, les sacrements ou les événements spirituels similaires. Le but de cette prière est de préparer les âmes des chrétiens pour ce jour important.

- Les neuvaines qui entrent dans la catégorie des prières sont aussi appelées neuvaines de pétition et elles font partie des neuvaines les plus fréquentes. Ces neuvaines sont des demandes faites à Dieu pour lui demander une intervention, un signe ou un autre type d'aide.

Enfin, les neuvaines d'indulgences sont les prières effectuées pour la rémission des péchés. En d'autres termes, ces neuvaines sont des actes de pénitence pour des péchés commis dans le passé. En général, ces neuvaines sont prononcées en même temps que le sacrement de confession ou la participation à la messe.

6/ Déterminer votre intention. Comme cité plus haut, les neuvaines sont des prières récitées dans un but précis. Avant de commencer à réciter votre neuvaine, faites-vous une idée claire de l'intention qui vous pousse à réciter la neuvaine.

Votre intention pourrait être une prière pour savoir quel choix faire dans votre vie, ou elle pourrait être quelque chose de très simple comme l'expression d'une joie ou d'une tristesse immense.

Quelle que soit votre intention, vous devez la garder au centre de vos pensées pendant toute la récitation de la neuvaine, même lorsque vous ne priez pas activement.

7/ Inclure d'autres pratiques spirituelles à votre neuvaine. Puisque les neuvaines sont des actes de dévotion, vous pouvez inclure d'autres actes spirituellement importants de sacrifice et de dévotion. Par exemple, vous pouvez envisager de jeûner ou de méditer pendant la période de la neuvaine.

8/ Rester dévoué. Une fois que vous avez décidé de prier la neuvaine, vous devez vous y tenir. Bien qu'il n'existe aucune punition pour abandonner une neuvaine en plein milieu, vous obtiendrez tous les bénéfices de cette pratique en la menant à son terme, que vous ayez reçu une réponse à votre demande de départ ou non à la fin de la période de la neuvaine.

Il existe des avis différents sur l'interruption de la neuvaine : Devrions nous la reprendre depuis le début ou à partir du moment où nous l'avons arrêté. La tradition demande une méditation sur la raison qui a mené à interrompre la neuvaine et à la fin qu'elle soit reprise depuis le début. Cependant, si l'interruption ne peut pas être évitée, par exemple une maladie subite, il n'est pas indispensable de recommencer depuis le début. Quoi qu'il en soit, c'est une affaire entre celui qui prie et Dieu ; c'est donc à vous de prendre votre décision en âme et conscience.

Découvrir les formes de la neuvaine :

1/ Prier la neuvaine classique de neuf jours. La façon la plus traditionnelle de prier la neuvaine est de la réciter au moins une fois par jour pendant neuf jours.

Choisir un moment de la journée pendant lequel vous pouvez réciter cette prière. Vous devez prier la neuvaine si possible à heure régulière. Par exemple, si vous la priez à 9 heures le matin le premier jour, vous devez aussi la prier à 9 heures le matin les jours suivants. Aussi méditer l'intention qui vous a poussé à la réciter.

2/ Priez une neuvaine sur neuf heures. Il est aussi possible d'effectuer une version plus courte et plus concentrée de la neuvaine en priant une fois par heure pendant neuf heures.

Préparez-vous en conséquence. Faites savoir à vos amis et à votre famille que vous ne serez pas disponible ces neuf prochaines heures, puis éteignez votre portable et toute autre source de distraction. Choisissez un moment pour commencer. Gardez à l'esprit que vous avez besoin de neuf heures et que ces neuf heures doivent être consécutives. Récitez la neuvaine que vous avez choisie au début de chaque heure. Passez du temps à méditer sur l'intention que vous avez choisie entre chaque prière. Vous pouvez faire d'autres activités, par exemple faire le ménage ou aller vous promener, mais ces activités doivent vous donner l'opportunité de réfléchir à votre intention au lieu de vous en distraire.

3/ Choisissez une forme de prière. Il existe différents styles de neuvaines avec des styles de prières différents. Certaines neuvaines demandent à réciter la même prière à chaque fois, alors que d'autres demandent à réciter la même prière à chaque fois. Même si la plupart des neuvaines utilisent des prières formelles, vous pouvez aussi prier d'autres prières si cela s'accorde bien aux circonstances présentes. La seule obligation à votre prière est qu'elle doit être vocale. Mais il n'est pas nécessaire de prononcer à voix haute une prière pour qu'elle devienne une prière vocale. Une prière vocale est plutôt une prière qui utilise des mots pour s'adresser à Dieu.

4/ Les prières de votre neuvaine peuvent s'adresser à Dieu ou à l'un de ces saints. Décidez de prier en public ou en privé. Souvent, les neuvaines sont priées en étant seul. Lorsqu'une certaine intention concerne un groupe entier, ils pourraient choisir de prier la neuvaine ensemble. Par contre, les neuvaines publiques sont le plus souvent organisées par une église. Elles peuvent être prononcées dans un but précis ou en préparation de fêtes spécifiques. L'église pourrait vous demander de venir au moment où l'on prie la neuvaine ou elle pourrait simplement vous demander de prier la neuvaine à la maison à un certain moment pour maintenir une unité spirituelle au sein de la congrégation, même si les membres sont séparés physiquement.

Quelques exemples de neuvaines en fonction des intentions de prières :

1. Neuvaine à saint Joseph : pour trouver du travail, un logement, parfois pour confier les familles.

2. Neuvaine à Marie qui défait les nœuds : dans des périodes de discernement, de choix difficiles ou encore de situations inconfortables.

3. Neuvaine à sainte Rita, patronne des causes désespérées et situations difficiles.

4. Neuvaine à l'Esprit Saint, pour ceux qui veulent être éclairés de ses dons, de son feu et de son souffle. Aide au discernement, et ceux qui aiment prendre le temps de prier.

5. Neuvaine au Sacré Cœur de Jésus : prier 09 jours avant la Solennité du Sacré-Cœur.


Pour qu'une prière ou une neuvaine soit efficace et réponde à nos attentes, elle doit être bien choisie et bien dirigée. Pour cela nous devons nous poser les bonnes questions : quel est ma préoccupation, mon problème ? quelle(s) grâce(s) voudrai-je obtenir du Seigneur ?

Après avoir répondu à ces questions, il est important de commencer par une prière de délivrance ou de libération. Par exemple, quand on recherche la santé, il est nécessaire de débuter par une prière de délivrance, car certaines maladies ont une origine spirituelle. Alors le Sang de Jésus est le remède le plus indiqué. Faire des prières à l'Esprit Saint pour qu'il vienne occuper la place libérée par les esprits mauvais afin qu'ils ne reviennent plus dans votre vie.

Exemples de prières de délivrance :

« Seigneur Jésus-Christ, vous êtes le serviteur souffrant, vous avez pris sur vous l'iniquité, les fautes et le châtiment de tous, et vous nous avez offert la guérison et la libération. Vous êtes le Juste « qui portez le péché des multitudes et intercédez pour les criminels » (Is 53, 12). Vous êtes allé prêcher aux esprits des morts pour les sauver (1P3, 19).

Je viens vers vous au nom de tous les membres décédés de ma famille, qui ne sont pas encore dans votre Amour. Veuillez les recouvrir de votre sang précieux : « Que les eaux du baptême refluent sur toutes les générations passées de mon arbre généalogique ».

Vous, Jésus, vous nous avez réconciliés avec Dieu le Père des miséricordes et de toute consolation. J'invoque le pardon de votre Croix sur eux tous. Je dresse et plante la croix de Jésus dans toutes les générations qui m'ont précédé. Je veux aussi pardonner, bénir tous les ancêtres qui ont laissé des influences négatives dans notre descendance. Par vous, ô Christ miséricordieux, nous, leurs descendants, leur pardonnons du fond du cœur et nous les bénissons. 

Pardonnez-nous Seigneur nos propres péchés que nous vous confessons. Par votre Cœur transpercé ô Jésus, nous leur demandons pardon du fond du cœur si nous les avons offensés et si nous ne les avons pas aimés comme ils le souhaitaient.

Que par la grâce du Sacrement Eucharistique du Christ mort pour eux, ils soient réconciliés avec les vivants et les morts et entrent dans la paix et la communion de votre amour, dans la joie éternelle du Christ Ressuscité. Que tous leurs descendants affectés par leurs désobéissances soient guéris et délivrés au nom de Jésus. Ne permets pas que leurs péchés affligent encore notre famille. 

Seigneur Jésus-Christ, nous vous présentons les morts connus et inconnus de nous, dans notre arbre généalogique. Nous les abandonnons à votre sainte miséricorde. Permettez qu'ils fassent l'expérience de votre amour et de votre pardon.

O notre Seigneur notre Dieu, nous vous remercions, nous vous bénissons et nous vous glorifions. »

Texte tiré d'une prière de Jean Pliya


Prière de délivrance avec le psaume 142 : Domine exaudi

« Éternel, écoute ma prière, prête l'oreille à mes supplications, réponds-moi dans ta fidélité, dans ta justice ! N'entre pas en jugement avec ton serviteur, car aucun vivant n'est juste devant toi.

L'ennemi me poursuit, il veut me terrasser ; il me fait habiter dans les ténèbres comme ceux qui sont morts depuis longtemps.

Mon esprit est abattu en moi, mon cœur est consterné au fond de moi. 5 Je me souviens des jours passés, je pense à toute ton activité, je réfléchis au travail de tes mains.

Je tends les mains vers toi, je soupire après toi comme une terre assoiffée. - Pause.

Réponds-moi vite, Éternel, car mon esprit s'épuise. Ne me cache pas ton visage, car je deviendrais pareil à ceux qui descendent dans la tombe.

Dès le matin, fais-moi entendre ta bonté, car je me confie en toi ! Fais-moi connaître le chemin où je dois marcher, car je me tourne vers toi !

Délivre-moi de mes ennemis, Éternel ! C'est en toi que je cherche un refuge.

Enseigne-moi à faire ta volonté, car c'est toi qui es mon Dieu. Que ton bon Esprit me conduise sur le terrain de la droiture !

A cause de ton nom, Éternel, rends-moi la vie ! Dans ta justice, délivre-moi de la détresse !

Dans ta bonté, réduis mes ennemis au silence et fais disparaître tous mes adversaires, car je suis ton serviteur ! »

Quand commencer ma neuvaine ?

Il n y'a pas de jour indiqué pour commencer une neuvaine, mais il existe des fêtes de certains saints qui sont propices surtout pour les neuvaines de délivrance (les saints qui ont eu à lutter contre les forces du mal et à les vaincre).

Par exemples Saint Joseph, Saint Benoit, Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, Saint Jean Marie Vianney, Fête des Anges et des Archanges, toutes les Fêtes de la Sainte Vierge Marie. Et aussi et surtout toutes les Fêtes qui marquent la victoire du Christ sur le mal (la Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, Noel, la Fête du Saint Sacrement...). Avec la Vierge Marie la délivrance se passe le plus souvent dans la douceur donc à vous de voir.

Après la délivrance, il est nécessaire d'éviter de retomber dans ses erreurs passées car la situation risque d'être plus dramatique qu'auparavant ; comme le dit Jésus « Quand l'esprit mauvais est sorti d'un homme, il parcourt les terres desséchées en cherchant un lieu de repos. Et comme il n'en trouve pas, il se dit : 'Je vais retourner dans ma maison, d'où je suis sorti. En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors, il s'en va, et il prend sept autres esprits encore plus mauvais que lui, ils y entrent, et ils s'y installent. Ainsi, l'état de cet homme est pire à la fin qu'au début. » (Luc 11,15-26).

De ce fait, il faut tenir ferme dans la foi, mettre sa confiance en la Miséricorde de Dieu, prier sans cesse, demander toujours la Force et la Paix au Saint Esprit ; ne pas oublier surtout la messe et les sacrements. Aussi si possible, se référer à un groupe de prière dans votre paroisse pour qu'il prie pour vous et vous accompagne spirituellement.

Que notre Seigneur Jésus dans son immense bonté, vous accorde la grâce d'une foi qui déplace les montagnes. (Marc 11. 22-25) Amen 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

LES AMIS DU SAINT SACREMENT