Facebook PixelEvangile du dimanche 2 Août - Hozana

Evangile du dimanche 2 Août

Evangile du dimanche 2 Août

Évangile du dimanche 2 Août 2020


Évangile (Mt 14, 13-21)

En ce temps-là, quand Jésus apprit la mort de Jean le Baptiste, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l'écart. Les foules l'apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades. Le soir venu, les disciples s'approchèrent et lui dirent : « L'endroit est désert et l'heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule : qu'ils aillent dans les villages s'acheter de la nourriture ! » Mais Jésus leur dit : « Ils n'ont pas besoin de s'en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. » Alors ils lui disent : « Nous n'avons là que cinq pains et deux poissons. » Jésus dit : « Apportez-les moi. » Puis, ordonnant à la foule de s'asseoir sur l'herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient : cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants.


Méditation :

Malgré la nouvelle terrible pour lui de la mort de saint Jean Baptiste qui est aussi un rappel de ce qui l'attend, Jésus a compassion, et cette compassion est active qui va jusqu'à guérir les malades et nourrir une foule au point de la rassasier.

Je contemple Jésus tout à sa mission, ne s'occupant pas de lui-même, de l'épreuve qu'il vit, mais attentif au moindre besoin de l'autre.

Je contemple aussi Jésus dans sa manière d'agir, il fait appel à ses disciples et se sert des moyens dérisoires qu'il a à sa disposition.

Il me donne ainsi une grande leçon de confiance, confiance en l'autre, confiance dans l'impossible.


Prière : 

Seigneur, je te rends grâce pour ta bonté et ta compassion même quand tu es dans ta propre épreuve. Apprends moi ce détachement qui me permet d'être tout à mon prochain.

Donne moi confiance en toi, dans les autres, dans ce qui est humainement impossible et donc en toi, en ton Père, en l'Esprit Saint qui vient au secours de ma faiblesse .

Merci mon Dieu.

OF


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader