Facebook Pixelch 26 De ceux qui, sans autorisation, se joignent aux exclus. - Hozana

ch 26 De ceux qui, sans autorisation, se joignent aux exclus.

v 1 celui qui se joint à un exclus subira la même peine de l'exclusion.

)La signification de l'exclusion. -L'un des buts recherchés dans l'exclusion serait de conduire le moine face à lui-même pour qu'il retrouve une docilité intérieure, d'abord à l'Esprit Saint pour mieux comprendre conscience de sa place et de son comportement. L'exclusion serait alors une mise à distance pour lui donner occasion de désirer un retour et souhaiter un nouvel accompagnement. L'exclusion se signifie pas rupture de dialogue mais un temps et un espace pour susciter l'envie de ressentir un nouveau besoin d'être attendu, aimé et orienté. Après vient le  temps de la réconciliation.

)Etre soi - L'exclusion peut aider à une nouvelle prise de conscience de soi. L'appartenance au groupe monastique constitue la communauté. Elle signifie unité et ordre. Mais chaque membre conserve son individualité propre. Chaque individu apporte sa contribution propre pour l'avancement de tous. Toute personne  est invitée tout au long de sa vie à rester indépendante, être fidèle à soi dans une bonne estime de soi-même.. Ici l'exclusion pourrait venir d' une difficulté d'acceptation des exigences collectives, une forme d'inaptitude aux normes.On peut même imaginer qu'on puisse s'exclure soi-même par manque de force, par opposition ou par rejet des autres.Une heureuse intégration repose sur la capacité d'intégrer toutes les exigences de la vie.

)Ne pas se mélanger - St Benoît s'oppose dans ce chapitre 26 au mélange en interdisant aux autres moines de "se joindre aux exclus" Ce serait l'illustration de "Qui se ressemble s'assemble"c'est trouver chez un autre les mêmes difficulté sans prendre les moyens de s'en libérer, c'est se mettre du côté du coupable et d'en prendre sa défense.Ne pas se mélanger à l'autre signifie trouver son propre chemin de vie.Savoir dissocier la personne de son mal ou de ses problèmes. Pour aider l'autre sachons l'écouter sans compromission et faire preuve de discernement.

En ces temps de COVI D 19 il y  des personnes qui peuvent se sentir exclus,ici ou ailleurs dans le moonde. Avec eux et pour eux,nous proposons de prier le Ps 21

 "Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as tu abandonné ,? Mon Dieu je crie tout le jour, Tu ne réponds pas. Même la nuit je n'ai pas de repos !"


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader