"Jésus, j'ai confiance en Toi!" - Hozana

"Jésus, j'ai confiance en Toi!"

"Jésus, j'ai confiance en Toi!"

Mardi 30 juin 2020, 13ème Semaine du Temps Ordinaire, Année A

Ss. Premiers martyrs de l'Eglise de Rome

Mémoire facultative


Oraison:

Seigneur, notre Dieu, tu nous as envoyé ton Fils Jésus : dans nos ténèbres, il a fait jaillir la lumière de sa vie ; qu'il nous réveille maintenant de tout sommeil, qu'il nous relève de toute mort. Grâce à lui, nous vivrons pour toi et nous marcherons vers ton Royaume. Toi qui règnes avec lui et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


Lectures de la messe:


  • Première lecture (Am 3, 1-8 ; 4, 11-12)
  • Psaume (Ps 5, 5-6ab, 6c-7, 8)
  • Évangile (Mt 8, 23-27)


“Les disciples s'approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. » Mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ?”


Chers amis, comme il nous est bon d'entendre cet Evangile, de l'entendre et de le réentendre.

Le Seigneur vient par là  nous interpeller, sur la manière dont nous vivons les évènements de nos vies, sur la manière dont notre vie est ou non, ancrée dans la foi.

Les apôtres sont dans la tourmente, il sont un peu malmenés par la tempête, par les flots en furie.

Nous connaissons tous des moments, où notre paix, notre sérénité, se trouvent mises à l'épreuve, où notre foi s'interroge. Et cela nous amène à réaliser peut être, combien nous sommes plus au moins bien fermement enracinés dans la foi, plus ou moins fidèles à l'Evangile, combien aussi il y a peut être des choses à purifier en nous.

La foi et la fidélité à l'Evangile, sont essentielles afin de nous permettre de passer de telles épreuves.

Nous sommes tous, à un moment ou à un autre, confrontés à de telles situations de fragilisation de ce qui faisait nos certitudes. Et c'est quelque part normal!

Mais comme les apôtres, nous sommes invités à tenir ferme la barre.

Le bon navigateur de la foi doit pouvoir affronter vents et marées sans se décourager.


“ Pourquoi êtes-vous si craintifs?”


Cette interrogation doit résonner en nous avec cette réponse du Seigneur qui vient apaiser la tempête.

Oui chers amis, nous pouvons et nous devons sans cesse avoir ce mouvement par lequel nous nous tournons vers le Père, par lequel nous entrons à nouveau, si nous l'avons perdue, dans cette relation d'amour avec Lui.

Jésus est toujours là dans nos vies.

Il y a quelques temps dans une église, je voyais un petit enfant, tout petit, qui faisait ses premiers pas sous le regard attentif de son père.

Nos vies, c'est cela, nous avançons parfois fébrilement, mais le Seigneur veille, comme un Père, sur chacun de nos pas, toujours prêt à intervenir. Il attend cette liberté de notre part qui nous fait crier, Papa, Abba, Père!


Jésus, j'ai confiance en Toi!


Amen.


Mère chérie, dès ma tendre jeunesse

Ta douce image a su ravir mon cœur

En ton regard je lisais ta tendresse

Et près de toi je trouvais le bonheur.


Vierge Marie, au céleste rivage

Après l'exil j'irai te voir toujours

Mais ici-bas ta douce image

C'est mon Perpétuel Secours!...


Quand j'étais sage et bien obéissante

Il me semblait que tu me souriais

Et si parfois j'étais un peu méchante

Je croyais voir que sur moi tu pleurais…


En exauçant ma naïve prière

Tu me montrais ton amour maternel

Te contemplant je trouvais sur la terre

Un avant-goût des délices du Ciel.


Lorsque je lutte, Ô ma Mère chérie

Dans le combat tu fortifies mon cœur

Car tu le sais, au soir de cette vie

Je veux offrir des Prêtres au Seigneur!...


Toujours, toujours Image de ma Mère

Oui tu seras mon bonheur, mon trésor.

Et je voudrais à mon heure dernière

Que mon regard sur toi se fixe encor.


Puis m'envolant au Céleste rivage

J'irai m'asseoir, Mère, sur tes genoux

Alors je pourrai sans partage

Recevoir tes baisers si doux!...


Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, “A Notre Dame du Perpétuel Secours” 

Œuvres Complètes, Editions Cerf, DDB.




Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader