Facebook Pixel“Chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi !” - Hozana

“Chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi !”

“Chez personne en Israël, je n'ai trouvé une telle foi !”

Clore notre année de méditation par l'Evangile d'aujourd'hui est un appel à étendre  nos bras de l'orient à l'occident ! 

Le Cœur du Christ  est ouvert à tous les hommes et ce passage nous le rappelle encore et encore. L'action de Dieu dépasse largement ce que nous pouvons imaginer. 

Aujourd'hui, encore une fois, il est question d'un centurion... 


  • Ce qui frappe d'abord chez cet homme, c'est la conscience de sa petitesse. Il est vrai que le centurion se trouve dans la position de quelqu'un qui crie sa peine et qui a besoin d'être aidé : il tend la main vers Jésus. Il sent qu'il n'a pas le moindre droit sur Jésus, qu'il ne peut même pas exiger sa visite. Il se tient à la toute dernière place, à peine sur le seuil, et confesse sa petitesse devant Jésus : "Seigneur, je ne suis pas digne que tu viennes sous mon toit".
  • Le second élément qui frappe dans l'attitude du centurion est sa confiance illimitée en Jésus. Une conviction aussi ferme n'est possible que parce que le centurion pressent qu'un lien personnel existe déjà entre Jésus et lui. Il a compris que Jésus allait faire cela pour lui. Croire que Jésus le fera, parce qu'il est bien disposé envers lui, montre que le cœur du centurion s'est ouvert à Jésus. Il s'agit peut-être déjà d'un début d'amitié.
  • Le centurion est finalement conscient de la puissance qui habite la parole de Jésus : "Dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri". Il pense qu'il est inutile que Jésus vienne en personne ; il suffit qu'il donne un ordre. Le centurion se rapproche déjà très fort de l'abandon et de l'obéissance de foi que tout Juif essaie de vivre à l'égard de la Parole de Dieu et de la puissance qui s'y cache. Sa foi était avant toute autre chose confiance en Jésus et abandon à sa Parole, et cela jusqu'à l'obéissance. 

André Louf, « Au gré de sa grâce » (DDB)


« Beaucoup viendront de l'orient et de l'occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du royaume des Cieux, mais les fils du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. » 


 Rappelons-nous combien ceux qui ont laissé entrer le Seigneur dans leur vie n'étaient pas tous des croyants pieux et sans taches. Mais beaucoup étaient en revanche en recherche, en attente, en demande ; ils attendaient l'AMOUR. Faisons mémoire des rois mages, des bergers, de Zachée, des malades, des aveugles, des boiteux... Tous étaient vulnérables et cette vulnérabilité a permis au Christ d'entrer dans leur cœur. Le Seigneur n'entre que là où il y a de la vulnérabilité, là où il  y a de la place pour Lui et pour son Salut. Demandons au Seigneur ce cœur de pauvre !

Nous ne pouvons aujourd'hui que louer encore et encore la bonté du Seigneur pour les merveilles qu'il accomplit autour de nous, loin de nous, auprès de ceux qui le méconnaissent mais qui le cherchent. Prions pour eux, crions avec eux... ainsi proches des plus vulnérables et des plus pauvres, nous pourrons peut-être nous aussi laisser entrer le Seigneur...

Et pour clore notre méditation de ce jour, je vous propose de prier
les Litanies du Sacré-Cœur de Jésus

Seigneur, --> ayez pitié de nous
O Christ, --> ayez pitié de nous
Seigneur, --> ayez pitié de nous
Jésus-Christ, --> écoutez-nous
Jésus-Christ, --> exaucez-nous

Père céleste, qui êtes Dieu, --> ayez pitié de nous
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, --> ayez pitié de nous

Cœur de Jésus, Fils du Père Eternel, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Marie, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, souveraine majesté, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, temple saint du Seigneur, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, tabernacle du Très-Haut, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, maison de Dieu et porte du Ciel, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, fournaise ardente de Charité, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, plein d'amour et de bonté, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, abîme de toutes les vertus, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, très digne de toutes louanges, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, Roi et centre de tous les cœurs, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, dans lequel sont tous les trésors de la sagesse et de la science, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, dans lequel réside toute la plénitude de la divinité, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, objet de complaisance du Père Céleste, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, le désiré des collines éternelles, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, patient et très miséricordieux, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, source de vie et de sainteté, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, propitiation pour nos péchés, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, rassasié d'opprobres, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, broyé à cause de nos péchés, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, percé de la lance, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, source de toute consolation, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, notre vie et notre résurrection, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, victime des pécheurs, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, espérance de ceux qui meurent dans votre amour, --> ayez pitié de nous
Cœur de Jésus, délices de tous les saints, --> ayez pitié de nous

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --> pardonnez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --> exaucez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, --> ayez pitié de nous

V. Jésus, doux et humble de Cœur.
R. Rendez-nous un cœur semblable au Vôtre.

Prions 
Dieu éternel et tout-puissant, jetez les yeux sur le Cœur de votre Fils bien-aimé : soyez attentif aux louanges et aux satisfactions qu'il vous rend au nom des pécheurs. Apaisé par ces divins hommages, pardonnez à ceux qui implorent votre miséricorde au nom de ce même Jésus-Christ, votre Fils, qui vit et règne avec vous, en l'unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.
Amen.





Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader