Facebook PixelMon Seigneur et mon Dieu ! - 3 juillet 2020 - Hozana

Mon Seigneur et mon Dieu ! - 3 juillet 2020

Mon Seigneur et mon Dieu ! - 3 juillet 2020
Couleur liturgique : rouge
Saint Thomas, apôtre

Évangile selon saint Jean 20, 24-29

L'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), n'était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit :« Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

Regnum Christi France · 200703 Jn 20, 24-29 mon seigneur et mon dieu
Prière

Seigneur, je crois que tu es ressuscité des morts. Je crois que tu es le vainqueur de la mort. Donne-moi une grande foi.

Demande

La vertu de la foi.

Réflexion
  1. Après la mort de Jésus sur la croix, et même un peu avant, les disciples se sont cachés, par peur de subir eux aussi le même sort que Jésus. Or les Évangiles nous racontent que le soir du jour de la Résurrection, Jésus revint voir les apôtres dans le lieu où ils se cachaient. Mais l'un d'eux n'était pas avec eux, soit qu'il se cachait ailleurs, soit qu'il n'eut pas peur comme les autres au point de rester enfermé toute la journée. Quand Thomas, c'est son nom, revient donc voir ses compagnons, ils lui racontent ce qui s'est passé, que Jésus est toujours vivant, et qu'il est venu les voir. Mais Thomas ne les croit pas.
     
  2. Nous ne devons pas blâmer Thomas plus que les autres disciples, qui n'ont pas cru, eux non plus, quand Marie-Madeleine et les autres femmes sont venues leur dire qu'elles avaient vu le tombeau vide et que Jésus leur était apparu. La foi est une vertu que l'on considère souvent comme acquise. Et pourtant avoir vraiment la foi, et la vivre, la mettre en pratique n'est pas si simple, comme l'exemple des disciples de Jésus nous le montre.
     
  3. Les moments difficiles, les moments où tout semble obscur, comme pendant la Passion et la mort de Jésus pour les apôtres, sont des occasions pour faire grandir notre foi. La foi apporte la certitude là où il y a le doute. La foi nous pousse, comme saint Thomas, à reconnaître Jésus comme notre Seigneur et notre Dieu. Enfin, la foi, comme le dit Jésus, nous permet d'être heureux. Car pour celui qui a la foi et qui met sa confiance dans le Seigneur, rien n'est impossible. Pour celui qui a la foi, même la mort, qui semble être la destruction définitive de l'être humain, n'est plus la fin de toute espérance. Au contraire, elle devient le début d'une vie en plénitude.
Dialogue avec le Christ

Seigneur, aide-moi à croire. La foi est un don qui vient de toi. Un don qui nous fait participer de ta vie. Aide-moi à voir toute ma vie, même les plus petites choses, avec foi. Que le regard de la foi devienne habituel en moi. Et avec saint Thomas, je pourrai, tous les jours de ma vie, me mettre à genoux devant toi et redire ces paroles : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Résolution

Réciter le Credo avec conscience et avec foi.

Père légionnaire
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l'Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader