Premier jour de la neuvaine pour la France

Premier jour: L'enfance de Van


A l'école de Van

Ô Mère, je pense continuellement aux âmes des enfants. Impossible pour moi de chasser cette pensée. À mon avis, si mon Père du ciel révélait au monde jusqu'à quel point lui est agréable une âme d'enfant, il est probable que le monde reconnaîtrait cet enfant comme roi de l'univers. S'il n'y avait pas les enfants dans le monde pour réjouir le regard de notre vrai Père du ciel, il est certain qu'il ne voudrait plus abaisser son regard sur cette terre. Autrefois, Jésus n'a jamais grondé les Apôtres, si ce n'est une fois, parce qu'ils avaient empêché les enfants de venir à lui. Ô Mère, bienheureux les enfants! Parce que Jésus les a aimés plus que tous les autres. Pendant qu'il était sur la terre, il n'a pas hésité à les prendre dans ses bras et à leur donner des baisers. Et parmi les privilégiés de Jésus, personne n'a eu la faveur d'être pressé sur son cœur et de recevoir ces marques d'amour, si ce n'est les enfants. Ô Mère, nous sommes vraiment très privilégiés, nous, les enfants...»(Col 343-344 

Prière

Van, toi qui as vécu dans la confiance et la tendresse filiale auprès de Jésus et de Marie... Accompagne nous à ton tour dans nos épreuves et sois notre soutien.

A travers la grâce que nous demandons pour la France, si telle est la volonté du Seigneur, donne-nous d'être fortifiés dans la Foi, l'Espérance et l'Amour tout au long de notre chemin de vie.

Seigneur, fais maintenant éclater aux yeux des fidèles qui te prient avec ton serviteur Van l'efficacité de son intercession en exauçant leur demande, par Jésus-Christ notre Seigneur.


Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois) et Gloire au Père.

Prière pour la France

Seigneur Jésus, 

Aie compassion de la France, 

daigne l'étreindre dans ton amour et lui en montrer toute la tendresse. 

Fais que, remplie d'amour pour toi, elle contribue à te faire aimer 

de toutes les nations de la Terre. 

Ô amour de Jésus, nous prenons ici l'engagement de te rester fidèles

et de travailler d'un cœur ardent, à répandre ton règne dans tout l'univers, 

Amen



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader