Facebook PixelL'ACTION DE GRACE - Hozana

L'ACTION DE GRACE

L'ACTION DE GRACE

« En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : Je te loue, Père, Seigneur du Ciel et de la Terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et de ce que tu les as révélées aux enfants » (Matthieu 11 : 25).

Saviez-vous que le fait de remercier celui qui vous donne tout pourrait vous apporter plus de bénédiction que le fait de vous plaindre des situations moins souhaitables ?

De nos jours, on voit beaucoup de gens qui prient, mais hélas, on n'en voit pas qui revienne sur leurs pas et rendent grâce à Dieu... « N'ont-ils pas été guéris tous les dix ? Où sont donc les neuf autres ? » Vous vous rappelez, c'est en ces termes que Jésus Christ se plaignait de l'ingratitude des neuf autres lépreux. (Luc 17.17)

Nous lisons qu'ils savaient bien « prier, supplier et demander », car ils ont élevé la voix pour s'écrier : « Jésus, fils de David, ayez pitié de nous ». Mais il leur a manqué une quatrième chose que réclame l'apôtre Paul : « l'action de grâce » (1Tm 2, 1), car ils ne sont pas revenus sur leurs pas et n'ont pas rendu grâce à Dieu.

Nous voyons bien encore de nos jours un certain nombre de personnes qui demandent à Dieu avec insistance ce qui leur manque, mais on n'en voit qu'un petit nombre qui semblent reconnaissants des bienfaits qu'ils ont reçus. Il n'y a pas de mal à demander avec insistance, mais ce qui fait que Dieu ne nous exauce pas, c'est qu'il trouve que nous manquons de gratitude. Après tout, peut-être est-ce encore un acte de clémence de sa part de refuser aux ingrats ce qu'ils demandent, pour qu'ils ne soient pas jugés d'autant plus rigoureusement à cause de leur ingratitude... C'est donc par miséricorde que Dieu retient parfois sa miséricorde... ».

L'action de grâces est donc un acte de reconnaissance envers Dieu, venant du cœur et exprimé en paroles ou en actions. Nous sommes aimés du Seigneur, Il nous fait des faveurs et Il nous en fera encore. En retour, Il attend de notre part la manifestation de nos remerciements, et Il nous enseigne que notre reconnaissance porte des fruits glorieux !

Jésus lui-même rendait grâces

Le soir de Pâques, Jésus a accompagné deux disciples qui se rendaient à Emmaüs. Ceux-ci ne l'ont pas du tout reconnu. Ils l'ont invité pour un repas, et Jésus a accepté. Lorsqu'ils se sont retrouvés devant la table garnie, voici ce que fit Jésus : « Il prit du pain et après avoir rendu grâces, il le rompit et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent… » (Luc 24.30)

C'est par l'action de grâces, que la puissance de Dieu s'est manifestée et les yeux de ces disciples se sont ouverts mais Jésus a disparu. Les dernières paroles que ces disciples ont entendu de la bouche de Jésus, ce furent des actions de grâces.

Jésus se rend devant la tombe de Lazare mort depuis 4 jours, devant Marthe et Marie, ses sœurs dans le profond chagrin et à leur grand étonnement Jésus, commence en rendant grâces : « Ils ôtèrent la pierre, et Jésus, levant les yeux en-haut dit : Père, je te rends grâces de ce que tu m'as exaucé… » (Jean 11.41)

L'action de grâces a précédé le plus grand miracle de Jésus. Jésus voulait donner une leçon de foi. Il a voulu exalter la puissance de Dieu et affirmer, que même dans le deuil, nous pouvions rendre grâce à Dieu pour son grand amour. Et c'est après son action de grâce que Jésus s'est écrié : Lazare sort ! Et le grand miracle s'est accompli. Jésus a voulu nous enseigner que l'action de grâces précède l'intervention de Dieu ! Il y a certes un temps pour prier, mais le Seigneur apprécie l'action de grâce qui exprime notre foi que nous croyons que Dieu va agir en notre faveur.

Les premiers chrétiens passaient beaucoup de temps à remercier Dieu

« Lorsque Jésus quitta ses disciples le jour de l'Ascension, il demanda d'attendre la venue de l'Esprit Saint et voici ce que nous rapporte Luc dans le dernier verset de son évangile : Ils étaient continuellement dans le temple, louant et adorant Dieu ». (Luc 24.53)


Les disciples ont passé leur temps d'attente dans la louange et l'adoration. En fait, c'est ce que Dieu attendait d'eux ! Et lorsqu'ils furent tous remplis du Saint Esprit, alors ces louanges ont continué mais dans d'autres langues, avec des paroles manifestées par l'Esprit et c'est encore Luc qui nous rapporte : Comment les entendons-nous dans notre propre langue, parler des merveilles de Dieu ? (Actes 2.11)

L'Eglise primitive passait son temps dans l'action de grâce et la louange, voilà pourquoi, elle a pu se développer rapidement : Ils étaient chaque jour, tous ensemble, assidus au Temple, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait à l'Eglise ceux qui étaient sauvés ! (Actes 2.46-47)

Dieu n'a pas changé ! La louange et l'action de grâces étaient une activité prioritaire dans l'Eglise ! Quand le peuple voyait ces chrétiens si heureux, il devait se poser la question : pourquoi louez-vous le Seigneur ? Et ils devaient entendre cette réponse : Il nous a tant aimé, il a donné sa vie pour nous sauver de l'enfer, il est ressuscité pour nous préparer une place, son Esprit est venu habiter en nous ! Les cœurs étaient touchés et les âmes étaient sauvées !

Dans l'Eglise primitive, la Parole de Dieu nous révèle l'importance de l'action de grâces chez les chrétiens : dans le Nouveau Testament, nous relevons 71 fois l'expression « rendre grâces » ou « action de grâces ». Et pourtant, l'Eglise a connu des tribulations, des persécutions mais l'action de grâce remplissait les cœurs !

C'est un ordre du Seigneur

Paul donne des conseils pratiques aux chrétiens mais il insiste sur un point particulier en disant : « Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ ». (1 Thessaloniciens 5.18)

C'est la volonté expresse de notre Dieu et si Paul se permet d'insister, c'est pour attirer notre attention sur l'importance de l'action de grâces et peut-être que, même les premiers chrétiens oubliaient de rendre grâces à Dieu pour toutes choses. L'apôtre insiste en toutes choses, donc même dans nos épreuves, nos attentes, nos échecs, nos souffrances. Il sait que c'est souvent difficile aux enfants de Dieu de rendre grâces. Il sait aussi ce que produit l'action de grâces : elle ébranle le pouvoir de l'ennemi.

Pour exemple, deux sœurs missionnaires ont ouvert une œuvre. Les gens de la ville ont décidé d'aller vandaliser la station missionnaire. Quand les sœurs ont entendu la foule arriver, elles sont sorties devant la porte et elles se sont mises à rendre grâces à Dieu, les bras en l'air en chantant des cantiques : les assaillants des premiers rangs ont eu peur et ont reculé, ceux de derrière les poussaient et en peu de temps, ce sont les assaillants qui se battaient entre eux, laissant nos missionnaires rentrer en paix dans la station missionnaire. Oui, nos actions de grâces ébranlent nos ennemis.

Osons faire ce que dit la Parole de Dieu : rendons grâces en toutes choses et l'ennemi sera ébranlé, et il nous laissera tranquilles.

Notre travail pour Dieu doit être accompagné d'actions de grâces

Paul exhorte les enfants de Dieu à l'amour, à la sainteté et à la vie spirituelle. Et voici sa conclusion : « Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père ». (Colossiens 3.17)

Toutes nos œuvres, nos témoignages, nos prières doivent être accompagnées d'actions de grâces. C'est un honneur de travailler pour notre Père, le Dieu de l'univers, Tout-Puissant. Quel privilège dans nos prières de parler à ce Dieu si grand ! Quel honneur d'être un ambassadeur du Christ Eternel ! Dieu nous offre ce privilège et Il souhaite que nous en soyons reconnaissants. Cette reconnaissance nous donnera de l'autorité sur le Malin, notre adversaire et celui de notre Dieu.

L'action de grâces est nécessaire pour une prière efficace

L'action de grâces ne remplace pas la prière, mais elle l'accompagne toujours et elle la rend plus efficace. Elle est in stimulant dans la foi pour obtenir des réponses de Dieu. Un enfant de Dieu peut être dans l'inquiétude ou submergé par des besoins. Voici le conseil de la Parole : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières, des supplications, avec des actions de grâces ! » (Philippiens 4.6)

 Pourquoi des actions de grâces ? Pour dire à notre Dieu, merci Seigneur parce que tu es attentif à mes supplications, merci parce que bientôt, tu vas me bénir ! Combien alors notre prière est agréable à Dieu et devient efficace.

L'ingratitude provoque la tristesse et la colère de Dieu

Quelle ingratitude chez les dix lépreux qui ont été guéris ! Jésus aura cette parole pleine de tristesse : Et les neuf autres, où sont-ils ? (Luc 17.17)

Un seul était revenu vers Jésus, et tombant sur sa face, il lui rendit grâce ! Quoi de plus normal que de rendre grâce à Dieu pour chaque bénédiction.

Dieu n'est pas content et même, Il manifeste sa colère contre certaines personnes à cause de leur manque de reconnaissance : « La colère de Dieu se révèle contre toute impiété… puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces… » (Romains 1.18-21)

Pour Dieu, ne pas lui rendre grâces pour ce qu'Il est, pour ce qu'Il a fait pour l'homme, c'est une impiété qui provoque sa colère.

Que le Seigneur renouvelle en nous un esprit de louanges et de reconnaissance. Ne donnons pas prise au Malin qui nous fait oublier les bienfaits de Dieu. En toutes circonstances, même dans nos détresses, apprenons à faire monter à Dieu des actions de grâces, et nous verrons Dieu manifester Sa gloire dans nos vies.

De quelle façon pouvez-vous croire et renforcer votre foi afin d'être disposé à recevoir ces grandes bénédictions ?

 1. La prière

Demandez à Dieu d'exaucer vos prières et de vous bénir. « Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donner a-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent ». (Luc 11 :13)

Ensuite, faites-en sorte que cela s'accomplisse en rendant service aux autres qui sont dans le besoin. Voyez ce que vous pouvez faire pour le Seigneur. Il est écrit dans la Bible que nous devons tous louer et remercier le Seigneur à tout instant. « Confie-toi en l'Éternel de tout ton cœur et ne t'appuie pas sur ta sagesse. Reconnais-le dans toutes tes voies et il aplanira tes sentiers » (Proverbes 3 : 5).

Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite… Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie et il y en a peu qui les trouvent.

2. L'acceptation des dons et des bénédictions divines

Toutefois, après avoir obtenu ce que vous désirez, souvenez-vous toujours de remercier Dieu.

3. Ne pas exagérer

Dieu ne nous demande pas de nous asseoir toute la journée à l'église à le remercier. « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez ». (Matthieu 6 :6-8)

Néanmoins, toutes les fois qu'il nous bénit, nous devons le remercier.

4. Revoir notre comportement

Vous devez travailler sur ce caractère que vous avez à demander à Dieu de vous bénir à tout instant et de satisfaire tous vos besoins. Il est certain qu'il vous répondra et pour cela, vous ne devriez jamais oublier de le remercier.

5. Ne pas conserver nos remerciements

Pour quelles raisons devrions-nous donc tarder à remercier le Seigneur ? Vous ne devez pas tout le temps retarder le fait de remercier le Seigneur. "Agissez de manière juste et soyez serviable, car on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez, surtout au moment où vous ne vous y attendez pas…" Souvenez-vous toujours de remercier Dieu. Il se réjouit chaque fois que nous le remercions. « Que la bonté et la fidélité ne t'abandonnent pas. Lie-les à ton cou, écris-les sur la table de ton cœur » (Proverbes 3 : 3).

6. Ne pas remettre nos remerciements à plus tard

Lorsque le Seigneur exauce tout ce dont vous avez besoin ou désirez, vous devez veiller à le remercier automatiquement afin de ne pas retarder cela. Souhaiteriez-vous que Dieu mette en attente vos bénédictions, vos prières et vos demandes ?

7. Ne pas oublier ses bienfaits

Vous devez vous souvenir des moments où Dieu vous a comblé de plusieurs choses comme le souffle de vie qu'il nous a tous donné. Et pour cela, vous devez le remercier.

8. La prière quotidienne

Vous devez prier quotidiennement ; chaque soir, avant d'aller au lit, et chaque jour au réveil, vous devez dire ces deux mots : merci Seigneur. Cela ne vous fera pas de mal de toute façon. En réalité, cela vous apportera plus de bénédictions. Remerciez donc Dieu en toutes choses et non seulement dans les meilleurs moments. Faites l'effort de prendre l'habitude de le remercier à chaque instant, car nous devons faire montre d'une grande reconnaissance envers notre Père Tout Puissant qui nous a créés.

Conseils

Même si vous n'arrivez pas à remercier le Seigneur à tout instant, faites-le au moins à la suite de vos prières quotidiennes. En faisant cela, vous serez abondamment béni. Quand vous avez des problèmes, vous devez commencer à louer Dieu à l'avance pour l'exaucement qu'il vous a déjà accordé. « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée ». (1 Jean 5 :14-15)

Pensez tous les jours à faire preuve de gratitude envers autre chose et mentionnez cela dans vos louanges et prières. Même dans les moments de détresse, vous devez remercier Dieu de vous avoir donné l'occasion de compter encore plus sur lui.

Vos oreilles et vos yeux sont des bénédictions de Dieu, de même que tout ce que vous possédez dans la vie. C'est également le cas de sa grâce qu'il nous accorde toujours.

Dieu vous bénisse.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader