Facebook PixelJour 1 — Neuvaine au Saint-Esprit - Hozana

Jour 1 — Neuvaine au Saint-Esprit

Jour 1 — Neuvaine au Saint-Esprit

NEUVAINE AU SAINT-ESPRIT (Jour 1)

Dieu n'abandonne pas l'homme pécheur


INVOCATION À L'ESPRIT-SAINT

Viens, Esprit du Seigneur, remplis le cœur de tes fidèles et allume en eux le feu de ton amour.

« Ô très saint et très adorable Esprit, faites-moi entendre Votre douce et aimable voix. Je veux être devant Vous comme une plume légère, afin que votre Souffle m'emporte où Il veut et que je ne Lui oppose jamais la moindre résistance ».  (P. François Libermann)


INTRODUCTION À LA PAROLE DE DIEU

Que l'Esprit-Saint nous fasse comprendre et goûter la Parole de Dieu. Nous lisons aujourd'hui le chapitre 3 de la Genèse. Nous prenons conscience que l'humanité est séparée de Dieu, elle n'est plus en communion avec Lui. Mais tout en la laissant à elle-même, Dieu lui a promis une perspective d'avenir heureux : le retour vers Lui.


LA PAROLE DE DIEU  (Gn 3)

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a vraiment dit : “Vous ne mangerez d'aucun arbre du jardin” ? » La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin. Mais, pour le fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : “Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, sinon vous mourrez.” » Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » La femme s'aperçut que le fruit de l'arbre devait être savoureux, qu'il était agréable à regarder et qu'il était désirable, cet arbre, puisqu'il donnait l'intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea. Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils se rendirent compte qu'ils étaient nus. Ils attachèrent les unes aux autres des feuilles de figuier, et ils s'en firent des pagnes.

Ils entendirent la voix du Seigneur Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour. L'homme et sa femme allèrent se cacher aux regards du Seigneur Dieu parmi les arbres du jardin. Le Seigneur Dieu appela l'homme et lui dit : « Où es-tu donc ? » Il répondit : « J'ai entendu ta voix dans le jardin, j'ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »

Le Seigneur reprit : « Qui donc t'a dit que tu étais nu ? Aurais-tu mangé de l'arbre dont je t'avais interdit de manger ? » L'homme répondit : « La femme que tu m'as donnée, c'est elle qui m'a donné du fruit de l'arbre, et j'en ai mangé. » Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu'as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m'a trompée, et j'ai mangé. » Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu viseras son talon. »  (…)


MÉDITATION 

Dans ce passage du livre de la Genèse, nous voyons que nos premiers parents sont dans une situation de rupture avec Dieu. Ils se cachent. Ils craignent la rencontre avec Dieu, leur créateur. Dieu sanctionne leur transgression. Mais il laisse une porte ouverte vers un avenir heureux : Il dit au Serpent tentateur : « Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t'écrasera la tête et tu viseras son talon. Dans la traduction faite par St Jérôme et qui a été la traduction officielle pendant plus de mille ans dans l'Église (la Vulgate), on lisait même : « Je mettrai une hostilité entre toi (serpent) et la femme et elle t'écrasera la tête et tu la viseras au talon. » Ainsi dès le livre de la Genèse, la victoire sur le mal est annoncée et elle arrivera par la Femme que l'Église n'hésite pas à reconnaître en Marie. La défaite de l'humanité s'étant faite à cause du serpent c'est-à-dire de l'esprit du mal, le retour vers Dieu se fera grâce à l'Esprit-Saint.


SILENCE DE COMMUNION AVEC DIEU

Parle Seigneur, ton serviteur écoute. Explique-moi les secrets de la Vie.



PRIÈRE A MARIE - (Didier Rimaud sj)

1. Une femme dont on n'a rien dit,
Si ce n'est qu'Elle était fiancée
Et qu'un ange Lui vint annoncer :
« Te voilà entre toutes choisie. »

R/ Aujourd'hui la terre et le paradis
La proclament heureuse et bénie :
Bienheureuse Vierge Marie !

2. Une femme dont on n'a rien dit,
Si ce n'est qu'Elle avait accouché
D'un garçon au pays de Judée ;
Des bergers en ont fait le récit. R/

3. Une femme dont on n'a rien dit,
Si ce n'est qu'Elle a trois jours cherché
Son enfant qui semblait L'oublier,
Et Son cœur n'y avait rien compris. R/


4. Une femme dont on n'a rien dit,
Si ce n'est qu'Elle était à Cana
Pour la noce où Jésus transforma
L'eau en vin et l'on put croire en Lui. R/

5. Une femme dont on n'a rien dit,
Si ce n'est Sa présence à la Croix,
Quand son Fils étendait Ses deux bras
Pour mourir au milieu des bandits. R/

6. Une femme dont on n'a rien dit,
Si ce n'est Sa prière avec ceux
Que brûlèrent les langues de feu,
Baptisés du Baptême en Esprit.



PRIÈRE À L'ESPRIT-SAINT - (K 158 – Scouarnec M. – Akepsimas J.)

1. Dieu, qui nous appelles à vivre
Aux combats de la liberté,
Pour briser nos chaînes
Fais en nous ce que tu dis !
Pour briser nos chaînes
Fais jaillir en nous l'Esprit !

2. Dieu, qui nous apprends à vivre
Aux chemins de la vérité,
Pour lever le jour
Fais en nous ce que tu dis !
Pour lever le jour
Fais jaillir en nous l'Esprit !


3. Dieu, qui nous invites à suivre
Le soleil du Ressuscité,
Pour passer la mort
Fais en nous ce que tu dis !
Pour passer la mort
Fais jaillir en nous l'Esprit !

4. Dieu, qui as ouvert le livre
Où s´écrit notre dignité,
Pour tenir debout
Fais en nous ce que tu dis !
Pour tenir debout
Fais jaillir en nous l'Esprit !


Je prie pour l'Église, le monde, mon entourage et moi-même
Notre Père…   Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit…

119593-jour-1-neuvaine-au-saint-esprit

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publication précédente

Introduction — Neuvaine au Saint-Esprit

Publication #1Initialement publiée le 22 mai 2020

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader