Premier jour de la neuvaine - Hozana

Premier jour de la neuvaine

Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis (Jn 15, 9-17)


Extrait de la biographie de sainte Rita


L'enfance : « une perle précieuse dans un monde aride »

Rita ! Margarita de son vrai nom. Ce joli nom vient du latin « margarita », qui veut dire « perle ». Antoine Lotti et Aimée Ferri, les parents de Rita, vivaient dans un petit village de l'Ombrie appelé Roccaporena. Pas grand-chose n'est connu d'eux, sinon leur réputation de bonté, vertu d'autant plus appréciable qu'à leur époque les petits villages étaient cruellement divisés. La politique opposant les Guelfes et les Gibelins n'intéressait pas le couple. Ils cherchaient, au contraire, à calmer les esprits et les rivalités. Ce rôle leur valut le surnom « les portes-paix du Christ », modèle que Rita va imiter. Mais durant des années la joie et la tranquillité de ce couple furent troublées par une douleur secrète due au manque d'enfant. Ils avaient bien de fois adressé à Dieu leurs prières les plus ardentes à ce sujet. Leur prière sera exaucée en mai 1381, quand l'inattendu se produisit. Dieu leur donna un enfant, une petite fille. Elle reçut à son baptême, en l'église Sainte-Marie de la Plèble à Cascia, le nom de « Margarita ». Mais les voisins et les proches de la famille préférèrent le diminutif familier « Rita », nom par lequel elle sera appelée durant toute sa vie.

Le premier signe d'une enfance miraculeuse et d'une vie fructueuse : les abeilles ! La tradition rapporte qu'un jour, la petite Rita, déposée à l'ombre d'un arbre, dormait paisiblement dans sa corbeille d'osier, tandis que ses parents travaillaient aux champs. Et voici qu'à la grande surprise d'un moissonneur qui passait par là, l'enfant fut entouré par un essaim d'abeilles, qui entraient dans la bouche et les narines de l'enfant sans la piquer. Ce passant qui venait de s'entailler la main et rentrait au village pour se faire soigner, courut vers l'enfant, et tenta d'écarter les abeilles par un geste de la main blessée. Tout d'un coup celle-ci était instantanément guérie. La scène fut rapportée à Roccaporena et les gens en étaient frappés. Son souvenir est rappelé par une fresque peinte dans la petite chapelle érigée sur la place. Cette tradition est considérée comme un symbole de ce que serait cette enfant : douce comme le miel et travailleuse comme une abeille.


Méditation du père Jean-Baptiste du sanctuaire sainte Rita de Bouge (Belgique) :


« Vous êtes mes amis... Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, c'est moi qui vous ai choisis ».

Quel bonheur pour nous, au début de cette neuvaine, que d'entendre une telle déclaration d'amitié de la part du Seigneur. 

En fait, qu'y a-t-il de plus beau dans la vie, qu'une amitié, et pas avec n'importe qui, mais avec le Seigneur de la vie ; avec celui même qui nous as créé et nous recrée chaque jour pour nous partager sa vie en Jésus-Christ. 

L'extrait de la biographie de sainte Rita commence par une histoire d'amitié entre un couple et le Seigneur. Antoine et Aimée Lotti, les parents de Rita, ont obtenu cet enfant comme don de Dieu, en réponse à des longues années de prières. Dieu n'abandonne jamais ses amis, il ne déçoit jamais leurs espoirs. 

Et dès les premiers instants de la vie de sainte Rita, Dieu va commencer à lui témoigner son amitié, à travers des signes annonçant une vie fructueuse. La tradition discerne dans le premier miracle de la vie de sainte Rita, cet essaim d'abeilles qui envahit l'enfant sans lui faire du mal, le signe de ce que serait cet enfant : « douce comme du miel et travailleuse comme une abeille ». Ce moissonneur qui a vu ce miracle, a été le premier à gouter du fruit de la vie bénie de cet enfant. 

Aujourd'hui encore, comme du vivant de la sainte, la vie de Rita continue à produire du fruit pour la gloire de Dieu et pour le salut de croyants, parce que vécue en amitié intime avec le Seigneur. Aujourd'hui, le Seigneur nous annonce cette bonne nouvelle : que non seulement nous sommes ses amis, mais encore que c'est lui qui nous a choisis ; cette amitié n'est pas de notre initiative, ce n'est pas nous qui venons solliciter son amitié, mais c'est lui-même, le Seigneur, qui nous choisit. 

La vie chrétienne n'est rien d'autre qu'une existence menée sous le signe de cette amitié avec le Christ, mort et ressuscité. Et cette vie ne peut  porter son fruit que dans la mesure où nous permettons à cette amitié avec Dieu de grandir et de s'épanouir. La prière sous toutes ses formes, est un moyen qui nous permet de grandir dans cette amitié avec le Seigneur. Car, toute vie qui s'épanouit sous le signe de l'amitié avec Dieu, dans le Christ et par l'Esprit, porte beaucoup de fruit. 

Que cette neuvaine soit pour nous une occasion de faire encore une fois dans notre vie, l'expérience de l'amitié du Christ, et que par l'intercession de sainte Rita, nous puissions grandir dans cette amitié avec le Christ.


Prière à sainte Rita :

Sainte Rita, enfant aimable et pieuse, jeune fille respectueuse, serviable et dévouée envers les parents, obtenez de Dieu beaucoup de grâces aux enfants, aux jeunes et aux familles.

Sainte Rita, sainte des causes désespérées, des causes impossibles, j'ai confiance en votre puissante intercession auprès du Seigneur.

Obtenez-moi de Dieu « l'espérance confiante » qui ne trompe pas et le désir ardent des biens immortels, et je vous prie instamment de m'obtenir aussi la grâce (exprimer la grâce que l'on désire).


Notre Père, Je vous salue Marie (3 fois), Gloire au Père.

Sainte Rita, priez pour nous.


Vous pouvez également prier le chapelet à 16h10, suivi de la prière à Sainte Rita, puis assister en direct à la célébration eucharistique à 16h30 depuis l'Eglise sainte Rita de Nice ! Pour cela, rendez-vous sur leur page Facebook :  (lien visible aussi depuis leur site).

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

371 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader