Facebook PixelLundi dans l'octave de Pâques : priez avec les coptes catholiques - Hozana
L'Œuvre d'Orient

L'Œuvre d'Orient dans Vivez la semaine Sainte avec les Chrétiens d'Orient

Publication #10Initialement publiée le 13 avril 2020

Lundi dans l'octave de Pâques : priez avec les coptes catholiques

Lundi dans l'octave de Pâques : priez avec les coptes catholiques

Frères, il est permis de vous dire avec assurance, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son tombeau est encore aujourd'hui chez nous. Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui. Il a vu d'avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n'a pas été abandonné à la mort, et sa chair n'a pas vu la corruption. Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins. Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l'Esprit Saint qui était promis, et il l'a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l'entendez. » (Ac 2, 29-33)

La croix monastique copte, symbole de la continuité du message du Christ

Les coptes possèdent de nombreux symboles marquant leur identité. Parmi ceux-ci la croix monastique copte se distingue de par sa signification. Aussi appelée « croix d'évangélisation », elle représente la continuité des paroles christiques. A chaque branche de la croix se trouvent 3 cercles symbolisant chacun un apôtre. Les 12 apôtres sont ainsi figurés, et regroupés par branche selon l'aire géographique de leur évangélisation : André, Jean et Philippe vers la Grèce ; Barthélémy, Thomas et Jude vers le pays d'Aram ; Matthias, Matthieu et Simon vers l'Arabie ; Pierre, Jacques et Jacques le mineur vers Rome.

Le centre de la Croix représente tant la Vierge, mère de l'Eglise, que le lieu de départ de l'évangélisation : Jérusalem. 

Qui sont les coptes catholiques ?

Selon la tradition, l'Église d'Egypte est fondée par saint Marc l'évangéliste à Alexandrie. Elle ouvre dès le IIe siècle une école théologique, la didascalie, qui rayonne sur le monde chrétien. Au IVe siècle, les monastères fleurissent dans le désert (Saint-Antoine, Saint-Pacôme…). Avec Jérusalem et Antioche, le patriarcat d'Alexandrie est un lieu majeur de la chrétienté. Séparée à la suite du concile de Chalcédoine en 451, l'Eglise d'Alexandrie est appelée monophysite et prend le nom de « copte ». À la fin du XIXe siècle, une branche de cette Église se rattache à Rome : l'Église copte catholique. Elle rassemble aujourd'hui 250 000 fidèles en Égypte et en diaspora sous la direction de Sa Béatitude Ibrahim Isaac Sidrak, Patriarche d'Alexandrie des coptes. La Liturgie est célébrée en langue copte et selon le rite copte. Depuis le XIXe siècle, la communauté copte exerce une influence importante dans la vie politique et sociale de l'Égypte, en dépit des attentats, des discriminations et des pressions socio-économiques qu'elle subit.

« Nous en sommes témoins »

Nous sommes aujourd'hui le lendemain de la fête de Pâques, que nous avons vécu pour la plupart d'une manière non-habituelle, exceptionnelle. Quels fruits voulons-nous garder de cette expérience spirituelle ? Les textes du jour nous invitent à être témoins et missionnaires. Nous sommes en effet appelés dès aujourd'hui à annoncer le Christ, sa douloureuse Passion et sa glorieuse Résurrection. C'est ce que met en lumière la symbolique de la Croix monastique copte. L'Eglise s'est construite grâce à l'action d'une poignée de croyants, dont nos frères orientaux sont les héritiers directs. Et le monde d'aujourd'hui a autant besoin de Dieu qu'au temps des premiers chrétiens. Nous portons la lumière de Pâques, dans nos familles, nos quartiers, nos pays, et « les ténèbres ne l'ont pas éteinte ». Rayonnant de la joie Pascale, chaque chrétien porte désormais le regard vers la Pentecôte, où l'Esprit nous sera donné comme il a été donné aux Douze.

Prions pour les missionnaires d'Orient, qui risquent parfois leurs vies pour annoncer l'Evangile.

Par la prière et la rencontre, nous rendons grâce pour ce que notre Église doit à l'Orient : les premières évangélisations, la tradition monastique, les Pères de l'Église... et leur témoignage qui revivifie notre foi.


Merci à tous d'avoir suivi notre retraite de semaine Sainte, qui s'achève aujourd'hui. Nous espérons vous avoir accompagné au mieux dans votre cheminement vers Pâques, dans ce contexte difficile qui demande aux chrétiens humilité et patience. N'hésitez pas à nous donner votre avis sur cette retraite en nous envoyant un message sur Hozana. 

Nous renouvelons nos prières pour vous et vos intentions.

Pour rejoindre notre communauté permanente, cliquez ici

Si vous voulez mieux connaitre ou soutenir nos actions auprès des chrétiens d'Orient, rendez-vous sur cette page.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Samedi Saint : priez avec les grecs-melkites catholiques

Publication #8Initialement publiée le 11 avril 2020

Vivez le vendredi Saint avec les syriaques catholiques

Publication #7Initialement publiée le 10 avril 2020

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader