Evangelium Vitæ (1995), Jean-Paul II, §95 : renouveler la culture de vie

Evangelium Vitæ (1995), Jean-Paul II, §95 : renouveler la culture de vie

Commentaire exceptionnel sur les événements en cours

Nous sommes horriblement touchés par l'épidémie en cours, et nos prières se lèvent avec ardeur vers notre Seigneur pour que les chercheurs trouvent au plus vite un traitement et un vaccin.

Remarquons que cet événement a pour effet de réaliser de manière tout-à-fait inattendue ce pour quoi nous prions sans relâche depuis des mois : le processus législatif pour la nouvelle loi bioéthique est interrompu. Certes, nous ne réjouissons pas de la cause de cette interruption. Mais ce qui se produit est un appel pour nous, un appel à redoubler de prière pour que nos dirigeants renoncent définitivement à ce projet et tournent plutôt toutes leurs forces vers les nécessités extrêmement graves qui ne manqueront pas de survenir dans les mois à venir du fait de l'épidémie. Merci à tous.

L'extrait de l'encyclique

95. « Conduisez-vous en enfants de lumière... Discernez ce qui plaît au Seigneur, et ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres » (Ep 5, 8.10-11). Dans la situation sociale actuelle, marquée par un affrontement dramatique entre la « culture de la vie » et la « culture de la mort », il faut développer un sens critique aigu, permettant de discerner les vraies valeurs et les besoins authentiques.

Il est urgent de se livrer à une mobilisation générale des consciences et à un effort commun d'ordre éthique, pour mettre en œuvre une grande stratégie pour le service de la vie. Nous devons construire tous ensemble une nouvelle culture de la vie: nouvelle, parce qu'elle sera en mesure d'aborder et de résoudre les problèmes inédits posés aujourd'hui au sujet de la vie de l'homme; nouvelle, parce qu'elle sera adoptée avec une conviction forte et active par tous les chrétiens; nouvelle, parce qu'elle sera capable de susciter un débat culturel sérieux et courageux avec tous. L'urgence de ce tournant culturel tient à la situation historique que nous traversons, mais elle provient surtout de la mission même d'évangélisation qui est celle de l'Eglise. En effet, l'Evangile vise à « transformer du dedans, à rendre neuve l'humanité elle-même »; il est comme le levain qui fait lever toute la pâte (cf. Mt 13, 33) et, comme tel, il est destiné à imprégner toutes les cultures et à les animer de l'intérieur, afin qu'elles expriment la vérité tout entière sur l'homme et sur sa vie.

On doit commencer par renouveler la culture de la vie à l'intérieur des communautés chrétiennes elles-mêmes. Les croyants, même ceux qui participent activement à la vie ecclésiale, tombent trop souvent dans une sorte de dissociation entre la foi chrétienne et ses exigences éthiques à l'égard de la vie, en arrivant ainsi au subjectivisme moral et à certains comportements inacceptables. Il faut alors nous interroger, avec beaucoup de lucidité et de courage, sur la nature de la culture de la vie répandue aujourd'hui parmi les chrétiens, les familles, les groupes et les communautés de nos diocèses. Avec la même clarté et la même résolution, nous devons déterminer les actes que nous sommes appelés à accomplir pour servir la vie dans la plénitude de sa vérité. En même temps, il nous faut conduire un débat sérieux et approfondi avec tous, y compris avec les non-croyants, sur les problèmes fondamentaux de la vie humaine, dans les lieux où s'élabore la pensée, comme dans les divers milieux professionnels et là où se déroule l'existence quotidienne de chacun.(La mise en gras n'est pas dans le texte original)

L'engagement spirituel

Nous vous invitons à intensifier votre engagement spirituel en rejoignant le doodle spécialement créé à cet effet.

Vous pouvez sur ce doodle choisir les jours où vous allez faire ce que vous avez décidé : temps de prière, adoration, jeûne, messe, pèlerinage… Chacun peut trouver ce qui lui convient le mieux, ponctuellement ou sur la durée. Ce doodle court jusqu'au 15 avril.

Le Seigneur compte sur nous tous !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Loi bioéthique : prions pour la vie humaine avec les papes