PRÉPARONS LE DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION

Selon le calendrier liturgique (dimanche 05/04/2020) :

À Jérusalem, on célébrait dès le 4ème siècle l'entrée du Christ dans la ville. Cinq siècles plus tard la fête se répandit en Occident.

À Rome ce dimanche était d'abord celui de la Passion. La liturgie a associé les deux célébrations.

La semaine sainte commence avec le ‘'Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur'', qui unit le présage du triomphe du Christ Roi et l'annonce de sa Passion. Le lien entre ces deux aspects du mystère pascal doit être mis en valeur dans la célébration et la catéchèse de ce jour. ”

Procession des rameaux : Évangile de l'entrée de Jésus à Jérusalem
Évangile : Mt 21, 1-11


Liturgie des rameaux On célèbre l'entrée du Seigneur dans sa ville, Jérusalem 

- soit par une procession, à l'extérieur, de toute l'assemblée,

- soit par une entrée solennelle, avec un groupe de fidèles,

- soit par le chant d'entrée.

 

Messe Quand on a fait la procession, on commence la messe par la prière d'ouverture, en omettant la préparation pénitentielle et le Kyrie.


Lecture de la Passion du Seigneur
1re lect. : Is 50, 4-7
Ps : 21, 8-9, 17-18a, 19-20, 22c-24a
2e lect. : Ph 2, 6-11
Évangile : Mt 26, 14–27, 66 (ou brève : 27, 11-54)

Pour que l'homélie soit possible - même dans les messes télédiffusées - on peut "ne lire que l'une des deux lectures avant la Passion, ou encore ne lire que la Passion, même sous la forme brève, si c'est nécessaire." (Lectionnaire A p. 94). La Passion  ne peut être le seul évangile de l'année dont on ne parlerait pas. Mais la longueur de la célébration invite à une homélie plus courte.

 Célébrer la semaine sainte

Cette semaine est destinée à commémorer la Passion du Christ (NUAL 31). On omet donc toutes les célébrations de saints (Circulaire 1988, n°27) et toutes les bénédictions solennelles (Cérémonial des évêques, p. 400). Les funérailles, durant les trois jours saints, se célèbrent sans eucharistie.

 Un jour de cette semaine

                blanc      Messe chrismale

”La messe chrismale, au cours de laquelle l'évêque, concélébrant avec son presbyterium, consacre le Saint-Chrême et bénit les autres huiles, est comme une manifestation de la communion des prêtres avec leur évêque dans l'unique sacerdoce et l'unique ministère du Christ“

 (S. Vincent Ferrier, prêtre dominicain espagnol, 1419 à Vannes. On omet la mémoire)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

LES AMIS DU SAINT SACREMENT