5ème mystère lumineux : L'institution de l'Eucharistie

5ème mystère lumineux : L'institution de l'Eucharistie

Ce dernier mystère lumineux nous appelle à l'amour pour Jésus. L'Eucharistie est un instrument de la miséricorde et notre communion à Dieu et à nos frères chrétiens.
Le Pape François nous rappelle ici que c'est ainsi que nous pouvons accueillir la Lumière et la Force du Christ pour ne pas succomber à l'avilissement.


 Médiation du mystère

 « Lors de la dernière Cène, Jésus donne son Corps et son Sang, avec le pain et le vin pour nous laisser la mémoire de son sacrifice d'amour infini. Avec ce viatique rempli de grâce, les disciples ont tout le nécessaire pour leur chemin à travers l'histoire, pour étendre le royaume de Dieu. Lumière et force seront pour eux le don que Jésus a fait de lui-même en s'immolant volontairement sur la croix. Et ce Pain de vie est parvenu jusqu'à nous (…)

Mais il y a un danger, une menace, de se désagréger, de s'avilir. Nous nous désagrégeons quand nous ne sommes pas dociles à la Parole du Seigneur, quand nous ne vivons pas la fraternité entre nous, quand nous nous mettons en compétition pour occuper les premières places, quand nous ne trouvons pas le courage de témoigner la charité, quand nous ne sommes pas capables d'offrir l'espérance. (…) Maintenant que signifie aujourd'hui pour nous "s'avilir" ? Cela signifie se laisser contaminer par les idolâtries de notre temps : paraître, consommer, se mettre soi-même au centre de tout, mais également être compétitif, faire de l'arrogance un comportement gagnant, ne pas reconnaître ses torts ou d'avoir besoin. Tout cela nous avilit, fait de nous des chrétiens médiocres, tièdes et insipides, païens. »

« Jésus a versé son Sang comme prix pour que nous soyons purifiés de tous les péchés : pour ne pas nous avilir, regardons-Le, abreuvons nous à Sa source, pour être préservés du risque de la corruption. Et alors nous expérimenterons la grâce d'une transformation : nous resterons de pauvres pécheurs, mais le sang du Christ nous délivrera de nous péchés et nous restituera notre dignité. Sans notre mérite, avec une sincère humilité, nous pourrons porter aux frères l'amour de notre Seigneur et Sauveur. Nous serons ses yeux qui partent à la recherche de Zachée et Madeleine, nous serons sa main qui secourt les malades dans le corps et dans l'esprit ; nous serons son cœur qui aime ceux qui ont besoin de réconciliation, de miséricorde et de compréhension. »

« Ainsi l'Eucharistie actualise l'Alliance qui nous sanctifie, nous purifie et nous unis en communion admirable avec Dieu. Ainsi nous verrons que l'eucharistie n'est pas une récompense pour les bons, mais est la force pour les faibles, pour les pécheurs. C'est le pardon, c'est le viatique qui nous aide à avancer, à cheminer. »

 Méditations du Pape François

Prière 

Sur la cinquième dizaine de notre chapelet, nous récitons :

  • 1 Notre Père 
  • 10 Je vous salue Marie
  • 1 Gloire au Père 

Tout au long de la dizaine, nous pouvons porter dans notre prière une intention de prière personnelle, ou universelle.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Apprendre à prier le chapelet - 1 mois