Facebook PixelSainte Élisabeth de Hongrie, apprends aux Époux à se recevoir comme un don de Dieu l’un pour l’autre - Catéchèse de Benoît XVI - Hozana

Sainte Élisabeth de Hongrie, apprends aux Époux à se recevoir comme un don de Dieu l’un pour l’autre - Catéchèse de Benoît XVI

Sainte Élisabeth de Hongrie, apprends aux Époux à se recevoir comme un don de Dieu l’un pour l’autre


Sainte Elisabeth de Hongrie, Mère des pauvres et des petits, Épouse fidèle, sois Lumière du Christ, nous t’en prions.

Reine, tu as déposé ta couronne aux pieds du Seigneur livré pour nos péchés, renonçant à l’orgueil du monde pour être toute à Dieu et au service de toute misère. De Celui qui s’est fait notre Bon Samaritain, tu as reçu cette recommandation : «Va, et toi aussi fais de même» (Luc 10,37), et tu as su trouver les gestes tout simples du lavement des pieds (Jn. 13,15). Par ton intercession, que notre Seigneur et notre Maître renouvelle en nous ses dons précieux de présence et d’attention aux autres et de dépassement de soi dans la petitesse de nos gestes humains.

Apprends aux époux à se recevoir comme un don de Dieu l’un pour l’autre, comme tu as su en témoigner avec ton mari jusqu’au pardon. Donne-leur de vivre une fidélité conjugale au-delà de toute espérance, toi qui as porté l’épreuve d’un couple brisé par la mort.


La charité que tu pratiquais comme en offrant des roses, demandes-la pour nous à notre Dieu : que les enfants, les jeunes, les humbles et les blessés de la vie trouvent dans l’Eglise le geste simple qui construit et guérit. Maintiens en nous le brûlant désir de changer tout ce qui, en nous et par nous, défigure dans l’Eglise le vrai visage du Seigneur. Amen 


Prions : Dieu, qui as donné à sainte Élisabeth de Hongrie de reconnaître et de vénérer le Christ dans les pauvres, accorde-nous de servir avec une inépuisable charité ceux qui sont dans le besoin et l'affliction. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur. Amen.

 

Catéchèse de Benoît XVI sur Sainte Élisabeth de Hongrie 


Partagez en commentaire vos prières préférées !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader