Courtoisie n'est-elle pas fleur de charité ? - Hozana

Courtoisie n'est-elle pas fleur de charité ?

En cette année du Centenaire du scoutisme catholique, écoutons le fondateur : comment traitons-nous les autres scouts et guides que nous croisons, quel que soit leur mouvement ?

Il arrive [entre scouts et guides] qu'on ne se salue pas, ou avec quelle indifférence. Un scout inconnu reste un scout inconnu, et les cheftaines aussi bien de louveteaux que de guides ont parfois l'impression d'être traitées en étrangères. Si nous savions pourtant la joie que nous pouvons mettre au cœur par une poignée de main chaudement donnée à un petit frère scout croisé dans le métro, en habit de travail : par un salut cordial, bien fait, et, s'il s'agit d'une cheftaine, accentué d'une courtoisie déférente où passe cependant quelque chose de fraternel. 

Courtoisie n'est-elle pas fleur de charité ?

Vénérable Jacques Sevin, Pour penser scoutement


Un projet de film est justement consacré à cette charité par-delà les différences : Promesse, de Daniel Rabourdin, actuellement en pré-production.

Voulez-vous prier pour que les participants à ce film, le réalisateur, les acteurs, les soutiens, arrivent à réaliser une oeuvre qui fasse rayonner le scoutisme dans ce qu'il a de plus beau ?

110333-courtoisie-n-est-elle-pas-fleur-de-charite

As-tu songé que pour avoir accès à la Vie scoute, il faut commencer par sortir de ta maison et de toi-même, renoncer à ton égoïsme, à ton confort, à ta sécurité, rechercher ce qui est difficile et vouloir vivre rudement ?

As-tu songé qu'on n'est sur la Route que pour marcher en avant ? Es-tu décidé à faire de ta vie un progrès perpétuel en esprit chrétien, en maîtrise de toi, en force de caractère, en droiture, dévouement, pureté,

Et à faire en toutes choses, aujourd'hui mieux qu'hier, et demain mieux qu'aujourd'hui ?

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6