Jour 3 - La confession : Pourquoi ? Comment ? - Hozana

Jour 3 - La confession : Pourquoi ? Comment ?


Pourquoi ? 

Nous sommes tous pécheurs, et ces péchés sont dans notre cœur. Nous faisons cette expérience douloureuse du péché en nous. Que faire ? 1ère solution - le déni, la fuite en avant pour oublier 2ème solution - la condamnation de soi-même Le Christ est mort pour le pardon de nos péchés. C'est par la confession que je vais être lavé par le sang du Christ, non pas par ma propre intention. Je vais aussi entendre ce pardon à travers le prêtre. La confession est nécessaire pour que le Christ me relève de mes fautes. 

Comment ? 

Par la contrition : une tristesse d'amour - je suis triste d'avoir offensé quelqu'un que j'aime. Celui que j'ai offensé c'est Dieu, Celui qui a donné sa vie pour moi, Celui qui peut me guérir. Rencontrer un prêtre, dire tous nos péchés envers Dieu, envers soi-même ou envers le prochain.

Suivez le guide pratique pour la confession !

Pour réfléchir 

A quand remonte ma dernière confession ? Est-ce que je connais déjà les horaires de confession autour de moi ?  (n'hésitez pas à réagir dans les commentaires) 


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

21 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Rolande
 il y a 1 mois
Il est difficile de se confesser surtout quand on a eu l expérience du curé qui vous dit des choses blessantes et en quelque part vous juge.... les horaires pour se confesser ne sont pas toujours connus et le temps de confession en semaine est parfois très court. Certains on parfois l envie de se confesser a n importe quel moment mais il n y a pas de curé disponible a ce moment ce qui repousse l échéance. Dans certaines paroisses vous avez un curé disponible a tout moment (Paris)
Mathilde
place Guermantes, il y a 1 mois
Bonjour, La démarche faite pour aller se confesser ne doit pas être perçue comme une obligation où nous nous sentons forcés. C'est une démarche vers un "puits" débordant d'amour infini. Vu sous cet angle, le prêtre disparaît à nos yeux et notre coeur nous permet de percevoir Jésus, assis, nous regardant avec ce regard rempli de compassion, nous attendant les bras et les entrailles ouverts pour nous laver des fautes qui nous ont "projetés" loin de l'amour du Père. Cette démarche, nous l'avons, pour certains, faite enfants lorsque nous avions perçus que nous avions fait de la peine à nos parents. C'est donc dans ce sens que nous allons nous confesser à un ministre du Seigneur. Notre regard doit pouvoir allez au-delà de l'homme (le prêtre) pour aller rencontrer le regard de Jésus. C'est un sacrement qui nous fait entrer dans l'humilité.
Clarisse
place Ouagadougou, il y a 1 mois
pourquoi se confesser si nous savons d'office que nous n'allons pas tenir longtemps sans tomber dans le même péché. par exemple la fornication tout jeune homme ou jeune fille sauf s'ils ont vraiment la grâce de Dieu ne peut l'échapper comment faire dans se cas?
lise coquerel
place Boulogne-Billancourt, il y a 1 mois
J'ai du mal avec la confession. Non pas à reconnaître mon péché mais à devoir le dire. Non pas parce que j'ai du mal à le dire, mais parce qu’il est obligatoire de le dire! Cela me semble "réduire" la gratuité du pardon de Dieu! L’exemple du fils prodigue que les prêtres donnent souvent pour le sacrement de réconciliation me conforte dans ma réaction. enfin!!!, c'est parce que cet homme avait faim qu'il est retourné vers son père, non parce qu'il regrettait sa conduite!! et en préparant sa défense: Père j'ai péché..... Son père, le voyant de loin courut vers lui sans avoir besoin de l'entendre non! seulement par amour, gratuitement.....(c'est pour cela que je préfère, en parlant de ce passage d’Évangile "la parabole du père miséricordieux" plutôt que "du fils prodigue" Alors je rêve d'un jour où les prêtres pourront donner le pardon de Dieu gratuitement à tout homme qui fera la démarche de le demander.
Florence
place Bordeaux, il y a 1 mois
Se confesser bien sur pas de problème , mais je pense que la aussi il faut bien choisir son prêtre , dans ma paroisse c'est un cas particulier , je ne vois jamais le prêtre auprès duquel je pourrais me confesser , ou alors , en extrême recours , le summum , se confesser en allant a Lourdes . Amen