Facebook Pixel3ème jour : Trouver son chez-soi. - Hozana
Schoenstatt

Schoenstatt dans 9 jours pour la paix dans le monde /11-19 novembre

Publication #3Initialement publiée le 13 novembre 2016

3ème jour : Trouver son chez-soi.

3ème jour : Trouver son chez-soi.

 Prière du matin

Marie, notre Mère !

« Laisse-toi désigner comme la Reine du monde,

Fais-nous brûler d’un ardent amour pour toi,

Fais que le monde entier s’enflamme à ton service,

pour que tous les peuples trouvent un sûr chez-soi.

Ton saint cœur est pour le monde havre de paix,

signe d’élection et porte du ciel. »

 

Réflexion

A Dachau le Père Kentenich réfléchissait sur le but assigné à son Œuvre. Dans un chant de six strophes il consigna ses pensées. Le tout porte le titre : « Chant du chez-soi »

La première strophe est, tout à la fois, un résumé et une présentation :

« Connais-tu le pays, si chaud et si intime,

que l’amour éternel se construit :

Où de nobles cœurs battent sincèrement

et se supportent dans un joyeux esprit de sacrifice ;

où, s’abritant mutuellement, ils brûlent

et refluent vers le cœur de Dieu ;

où des flots d’amour jaillissent en bouillonnant

pour étancher la soif d’amour du monde ?

Ce pays merveilleux, je le connais :

C’est dans l’éclat du Thabor,

où Notre-Dame trois fois Admirable

trône dans l’assemblée de ses enfants bien-aimés

et dispense fidèlement tous ses dons d’amour

avec la révélation de sa gloire

et de sa fécondité abondante à l’infini :

C’est mon pays natal, mon pays de Schoenstatt ! »

 

Bâtir un pays d’amour, telle est la réponse du Père Kentenich aux défis de notre temps. Il ne s’agit pas d’abord de questions particulières : avortement, perte de la foi, tyrannie, guerre, terrorisme, violence…

Il s’agit de la question essentielle : l’effondrement d’un monde ancien fait se désintégrer les liens entre les hommes ou, plus profondément encore : l’homme aujourd’hui ne sait plus aimer, aimer avec son cœur et son esprit.

A cela le Père Kentenich oppose l’image d’un monde nouveau : Un pays tellement chaud et tellement intime, un pays où des cœurs nobles battent sincèrement et, justement à cause de cela, se supportent dans un joyeux esprit de sacrifice, où, s’abritant mutuellement, ils brûlent…

Ici il s’agit du cœur des hommes. En peu de lignes nous trouvons les mots : chaud, intime, sincère, s’abriter mutuellement, brûler.

Et le tout n’est pas la lettre d’amour d’une jeune femme mais le manifeste d’un Mouvement apostolique mondial de prêtres, de femmes de familles, d’hommes, de jeunes.

S’il est possible de fonder une école nouvelle de l’amour, alors changent les rapports mutuels des hommes :

- le calcul devient sympathie ;

- la volonté de puissance devient joie en toi ;

- la mise à profit du moment devient lien pour la vie ;

- le séjour momentané dans le cœur d’un autre devient chez-soi ;

- l’affrontement devient paix.

 

Suggestion pour la journée

Je vis aujourd’hui pour la paix

Je me pose la question : Avec quelles personnes sui-je intimement lié ? Et je passe la journée en union d’esprit et de cœur avec l’une ou quelques-unes d’elles.

 

 

Prière du soir.

Dieu bien-aimé !

Quand je pense à quelqu’un qui m’aime, alors je t’appelle volontiers « Dieu bien-aimé », alors je te perçois derrière cette personne. C’est une part de ciel sur terre. J’ai la possibilité d’être chez moi dans le cœur de…..ou de….., et tout l’amour qui est alors en moi reflue vers toi. Dieu bien-aimé ! Il y a sur notre terre des gens qui haïssent et font la guerre.

Accorde-leur, à eux aussi, d’expérimenter que quelqu’un est là qui les aime, et que tu les aimes.

Accorde ta paix au monde et accueille mes efforts pour elle aujourd’hui. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

2ème jour : Regarder quelqu’un avec amour.

Publication #2Initialement publiée le 12 novembre 2016

1er jour : le Oui à soi-même.

Publication #1Initialement publiée le 11 novembre 2016

64 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader