Le 4 novembre : Saint Charles Borromée - Hozana

Le 4 novembre : Saint Charles Borromée

Le 4 novembre : Saint Charles Borromée

Saint Charles Borromée (1538 - 1584)

Fils cadet d'une noble famille italienne, il avait tout pour se laisser entraîner dans une vie facile et fastueuse.

Neveu d'un pape, nommé cardinal à 22 ans, il est submergé de charges honorifiques très lucratives: son revenu annuel était de 52.000 écus. Il reçoit les revenus du diocèse de Milan, des abbayes de Mozzo, Folina, Nonatella, Colle et de quelques autres légations: Bologne, Spolète, Ravenne, etc ... Il reste laïc, grand amateur de chasse et de musique de chambre.

Mais la conscience de son devoir est telle qu'il s'impose dans la vie mondaine et brillante de Rome, par sa rigueur et son travail. Il collabore efficacement à la reprise du Concile de Trente, interrompu depuis huit ans. Au moment de la mort subite de son frère aîné, alors qu'il pourrait quitter l'Église pour la charge de chef d'une grande famille, il demande à devenir prêtre.

Désormais il accomplit par vocation ce qu'il réalisait par devoir. Devenu archevêque de Milan, il crée des séminaires pour la formation des prêtres. Il prend soin des pauvres alors qu'il vit lui-même pauvrement. Il soigne lui-même les pestiférés quand la peste ravage Milan en 1576. Il demande à tous les religieux de se convertir en infirmiers. Les années passent. Malgré le poids des années, il n'arrête pas de se donner jusqu'à l'épuisement.

"Pour éclairer, la chandelle doit se consumer, " dit-il à ceux qui lui prêchent le repos.

Prière

Prions pour ne pas tomber dans les mondanités et les facilités de la vie. Malgré les chances que la vie  et le Seigneur nous ont données, allons toujours plus loin et ne nous contentons pas de nos petits privilèges.

Autres saints du jour

Saint Emeric de Hongrie, père de famille

Bienheureuse Françoise d'Amboise

Bienheureuse Hélène Enselmini, clarisse

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Stella
 le mois dernier
"Pour éclairer, la chandelle doit se consumer, " dit-il à ceux qui lui prêchent le repos. Amen, amen !
Claudie
place Hauts-de-France, le mois dernier
Impose silence à ma prière Prends-moi, Seigneur, dans la richesse divine de ton silence, plénitude capable de tout combler en mon âme. Fais taire en moi ce qui n'est pas de Toi, ce qui n'est pas ta présence toute pure, toute solitaire, toute paisible ! Impose silence à mes désirs, à mes caprices, à mes rêves d'évasion, à la violence de mes passions. Couvre par ton silence la voix de mes revendications, de mes plaintes. Imprègne de ton silence ma nature trop impatiente de parler, trop encline à l'action extérieure et bruyante. Impose même ton silence à ma prière, pour qu'elle soit pur élan vers Toi. Fais descendre ton silence jusqu'au fond de mon être, et fais remonter ce silence vers Toi, en hommage d'amour ! Seigneur fais que nos prières montent vers Toi plus fortes et qu'humilité et simplicité soient toujours nos priorités. Amen. Saint Charles Borromée priez pour nous. Amen.
Nelly
place Limoges, le mois dernier
Seigneur fais que nos prières montent vers Toi plus fortes et qu'humilité et simplicité soient toujours nos priorités. Amen. Saint Charles Borromée priez pour nous. Amen Merci pour cette jolie prière.