Dimanche 12 Janvier 2020 Le Baptême du Seigneur - Hozana

Dimanche 12 Janvier 2020 Le Baptême du Seigneur

105262-bapteme

Evangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu 3, 13-17

Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui. Jean voulait l'en empêcher et disait : « C'est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c'est toi qui viens à moi ! »
Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c'est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire.
Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l'eau ; voici que les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : « Celui ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour. »

Homélie de l'Abbé H. Savournin

« Alors Jésus paraît sur les bords du Jourdain, et Il vient à Jean pour se faire baptiser »

Que venait-Il donc faire en ces lieux où Jean-Baptiste exhortait tout le peuple à la conversion, lui qui était sans péché : qu'avait-Il besoin d'un tel baptême ? Évidemment, Jean-Baptiste est surpris, mais Jésus lui répond : « Pour le moment... nous devons accomplir ce qui est juste ».

La  fête  du  baptême  du  Seigneur vient  clore  le  temps  de  Noël.   « Jésus paraît »,  « sur les bords du Jourdain ». Il s'agit là d'un fleuve unique au monde. En hébreu le mot « Yarden » signifie « le descendeur ». S'il prend ses sources dans le mont Hermon, à 520 mètres d'altitude, il est le seul à descendre si bas, dans la Mer Morte, à 394 mètres en dessous du niveau de la mer. 1000m quasiment de dénivellation entre la source et l'embouchure de ce fleuve dans la mer morte.

Une autre descente, à coup sûr, celle que nous rapporte l'évangile de Matthieu, non plus géographique mais humaine. Car Jésus n'avait effectivement nul besoin de confesser ses péchés ! Et pourtant, il va à son tour vers les eaux limoneuses du Jourdain. Il vient pour se solidariser avec les pécheurs qu'il veut sauver, pour s'enraciner dans son peuple et le ramener vers le Père. Il descend au plus bas de l'enfer où croupit l'humanité pécheresse pour la faire remonter, purifiée.

En Jésus, commence une nouvelle création, celle d'un peuple nouveau, passé par le baptême de mort et de vie.

A la puissance du mal signifiée par l'eau jaunie d'alluvions du petit fleuve de Palestine, Jésus apporte la présence de son infinie compassion. Depuis ce jour, il n'est pas de pécheur même le plus abîmé, qui ne puisse être rejoint par notre Seigneur !

Le Christ s'est fait le plus proche des plus lointains. Et c'est là, quand son humiliation arrive au plus bas, qu'éclate l'épiphanie, la manifestation solennelle. L'étoffe céleste se déchire. En Jésus, Dieu se donne une

Parole. Par sa vie, ses mots et ses gestes, il sera « la voix du Père » parmi les hommes. L'Esprit à son tour descend « comme une colombe ». Son action discrète, mystérieuse,

procède par petites touches respectueuses. « Il est Seigneur et il donne la vie ».

Car cet homme si semblable aux autres hommes, est le Fils de Dieu, tellement rempli de l'Esprit, qu'il pourra le donner

à tous les hommes pour en faire des fils de Dieu. « Celui-ci est mon Fils bien- aimé; en qui je trouve ma joie ». 

Jésus portait ce secret depuis plus de trente ans de vie cachée, et, aujourd'hui, au Jourdain, c'est l'éclatement de cette sainteté, de cet ajustement parfait à la volonté de Dieu.

Oui, baptisés, nous « remontons » des eaux du péché et de la mort par la puissance de l'Esprit et nous nous découvrons fils, sous le regard du Père. Avec Jésus, nous sommes conduits au désert du monde, pour triompher avec lui des épreuves. Avec lui, soyons plein de confiance : les cieux sont ouverts !

N'hésitons pas à prier ardemment tous les jours son Esprit afin d'accomplir ce qui est juste et passons notre vie en faisant le plus de bien possible. Amen !

Prière universelle

Le Célébrant :

Avec le Fils bien-aimé, accueillons l'amour du Père et prions- le avec foi et espérance.


1) Seigneur,

Par le Baptême de Jésus, Tu as révélé qu'Il était véritablement « Fils de Dieu ».

Pour que l'Eglise soit attentive à faire grandir dans la foi ceux qu'elle a baptisés.

Fils bien aimé du Père, nous Te prions


2) Seigneur,

Fais ruisseler sur la Terre, les bienfaits de ta grâce afin que l'humanité accueille ton Evangile d'Amour et de Paix.

Fils bien aimé du Père, nous Te prions


3) Seigneur,

Par notre baptême, nous sommes, chacun d'entre nous, devenus tes filles et tes fils « en qui Tu as mis tout ton Amour »

Donne-nous le désir de nous laisser conduire par l'Esprit Saint.

Fils bien aimé du Père, nous Te prions


4) Seigneur,

Purifiés du péché par l'eau du baptême et le Sang de l'Agneau, nous nous approchons de la Table où Tu nous invites à partager le Pain de Vie.

Que notre communauté se laisse enflammer par l'Esprit-Saint

Fils bien aimé du Père, nous Te prions


Le Célébrant :

Écoute notre prière, Seigneur, et daigne exaucer, toi qui as mis tout ton amour en Jésus, ton bien-aimé, qui règne avec toi et l'Esprit Saint pour les siècles des siècles.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6