Facebook Pixel"Ils le virent marcher sur la mer" (Mc 6, 45-52) - Hozana

"Ils le virent marcher sur la mer" (Mc 6, 45-52)

"Ils le virent marcher sur la mer" (Mc 6, 45-52)

Chant final : 'Wade in the water" par l'Octuor Vocal de Sion

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Aussitôt après avoir nourri les cinq mille hommes,
Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque
et à le précéder sur l’autre rive, vers Bethsaïde,
pendant que lui-même renvoyait la foule.
Quand il les eut congédiés,
il s’en alla sur la montagne pour prier.
Le soir venu, la barque était au milieu de la mer
et lui, tout seul, à terre.
Voyant qu’ils peinaient à ramer,
car le vent leur était contraire,
il vient à eux vers la fin de la nuit
en marchant sur la mer,
et il voulait les dépasser.
En le voyant marcher sur la mer,
les disciples pensèrent que c’était un fantôme
et ils se mirent à pousser des cris.
Tous, en effet, l’avaient vu et ils étaient bouleversés.
Mais aussitôt Jésus parla avec eux et leur dit :
« Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »
Il monta ensuite avec eux dans la barque
et le vent tomba ;
et en eux-mêmes
ils étaient au comble de la stupeur,
car ils n’avaient rien compris au sujet des pains :
leur cœur était endurci.

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

Il faut aller à Bethsaïde, qui signifie en hébreu la maison de la pêche ! Mais les disciples ne comprennent pas pourquoi. Ils ne maîtrisent rien… et peine à ramer dans la tempête. Pendant ce temps-là Jésus prie. Et au cœur de sa prière Jésus voit les disciples se débattre, comme ils peuvent pour garder le cap, puis il vient. Quelle belle image, quelle douce consolation. Nous qui sommes dans une Église, aujourd’hui qui souffre de ses crises et de ses trahisons, de ses querelles et de ses jeux de pouvoirs, de ses divisions et de ses querelles… nous pourrions être tentés de fuir… Mais comme hier, Jésus nous voit nous débattre et ces combats sont pris, comme hier dans sa prière… Il faut, comme hier allez dans la ville de la pêche, Bethsaïde, car les pécheurs mais aussi dans une Église malade les pêcheurs ont besoin d’être repêchés par le Christ.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader