Parole de la rue - Hozana

Parole de la rue

"J'ai voulu aller me confesser, mais je n'y arrive pas, c'est comme si j'avais des chaînes accrochées à mes poignets. J'ai réussi quand même à parler un tout petit peu, je sens que j'ai fait un tout petit pas, c'est un début", Luna.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

lise coquerel
place Boulogne-Billancourt, il y a 2 mois
Pour ma part j'ai dans mon enfance pratiqué régulièrement la confession... En étudiant les évangiles je n'ai pas pu continuer... Pourquoi? parce que je croyais à un Dieu justicier, maintenant je crois à un Dieu d'Amour. Ce Dieu d’Amour nous donne son pardon gratuit (regarder le père de l'enfant prodigue qui court au devant de son fils avant même qu'il ait eu le temps de parler) Dieu ne nous demande pas de dire nos péchés au prêtre mais bien de reconnaître nos péchés dans notre cœur, de les regretter et d'en demander pardon à son "représentant" Jésus en disant a ses disciples: (attention) les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez et retenus à ceux à qui vous ne les remettrez pas! Je crois qu'il s'agit en fait d'une "mise en garde" à ne pas user d'un pouvoir que seul Dieu a ! Jésus a toujours relevé les pécheurs "va et ne pèche plus" et les prêtres devraient pouvoir en faire autant en n'exigent pas "ce donnant donnant" tu me dis tes péchés et je te donne le pardon de Dieu.... Et combien d'autres passages de l’évangile montrent le pardon GRATUIT de Dieu.