Facebook PixelJe Vous adore, Seigneur Jésus, succombant sous le bois de la Croix - Prière de l’Abbé Henri Perreyve - Hozana

Je Vous adore, Seigneur Jésus, succombant sous le bois de la Croix - Prière de l’Abbé Henri Perreyve

Je Vous adore, Seigneur Jésus, succombant sous le bois de la Croix. Vous L'avez reçue tout à l'heure avec un courage plein d'amour pour les hommes, et le triste cortège s'est mis en marche. Mais plus la victime avance, plus s'augmentent les angoisses du sacrifice. Cette Croix tout à l'heure supportée devient écrasante. Ô Maître, vos forces Vous trahissent, et Vous tombez sur le chemin !
Ainsi en est-il des douleurs de la vie humaine, quand elles s'accumulent avec le temps. On voit de ces âmes frappées, fortes d'abord et courageuses, mais accablées à la longue et comme écrasées sous le poids croissant de leurs peines. C'est un fils qu'on avait perdu, mais deux restaient ; la mort en ravit encore un, puis l'autre.
C'en est trop : toute force s'évanouit, la croix est trop lourde ; ce n'est plus cette Croix de tout à l'heure qu'on pouvait encore porter, c'est une montagne, c'est un monde de douleurs. L'âme défaille et tombe sur les ruines de tout ce qu'elle aima.
Ô pauvre âme ! Quand tu seras revenue de cet étourdissement de douleur, je ne veux pas te parler d'autre chose que de Jésus tombant sous le poids de sa Croix. Regarde-Le, regarde-Le de près, et je ne veux même point t'en dire davantage ; Lui seul saura te parler, Lui seul a les Paroles de la vie éternelle capables de ressusciter les âmes du désespoir, cette pire des agonies. Ainsi soit-il.


Abbé Henri Perreyve (1831-1865)


Partagez en commentaire vos prières préférées !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

23 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader