"Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père" (Mt 10, 17-22) - Hozana

"Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père" (Mt 10, 17-22)

"Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père" (Mt 10, 17-22)

Chant final: "Puissance et gloire de l'esprit" par les fraternités monastiques de Jérusalem

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Méfiez-vous des hommes :
ils vous livreront aux tribunaux
et vous flagelleront dans leurs synagogues.
Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois
à cause de moi :
il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
Quand on vous livrera,
ne vous inquiétez pas
de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz :
ce que vous aurez à dire
vous sera donné à cette heure-là.
Car ce n’est pas vous qui parlerez,
c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.
Le frère livrera son frère à la mort,
et le père, son enfant ;
les enfants se dresseront contre leurs parents
et les feront mettre à mort.
Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ;
mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin,
celui-là sera sauvé. »

Source : AELF

Méditation Père Michel Quesnel

Un passage du discours d’envoi des Douze en mission a été choisi pour la fête de saint Etienne, membre du groupe des Sept auxquels les apôtres ont imposé les mains pour le service des tables, dans la jeune Eglise de Jérusalem. Les Actes des Apôtres rapportent qu’il ne se contenta pas d’un service matériel, mais qu’il accomplissait des miracles et annonçait Jésus ressuscité. Inquiété par certains Juifs, il comparut devant le grand prêtre, prononça un long discours dénonçant les infidélités des chefs juifs au cours de l’histoire, et fut lapidé. C’est le premier martyr chrétien. On le fête le lendemain de Noël.

Jésus, dans l’évangile de Matthieu, avait annoncé les dangers que courraient les Douze. Mais cela vaut pour ses disciples de tous les temps. L’histoire chrétienne est pleine de persécutions. Et le pape Jean-Paul II avait remarqué que le vingtième siècle était celui où il y en avait eu le plus. Ce n’est pas que du passé.

Précieuse est la consigne que Jésus donne aux témoins, de ne pas préparer leur défense : « Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. » Cela vaut dans de multiples circonstances, y compris si nous ne risquons pas le martyre. Car il nous arrive à tous de devoir vivre des rencontres délicates, où une phrase mal placée peut provoquer des drames. Pensons-nous, alors, à prêter notre bouche à l’Esprit Saint ? Si nous ne le faisons pas, c’est dommage. Nous nous privons des ressources que Dieu nous offre.

Merci, Seigneur, de nous offrir ton aide lorsque nous essayons de vivre chrétiennement des situations conflictuelles. Et donne ta force aux martyrs de notre temps pour qu’ils ne fléchissent pas.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

3 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader