Facebook PixelNous avons vu son étoile en Orient et sommes venus l'adorer. - Hozana

Nous avons vu son étoile en Orient et sommes venus l'adorer.

Nous avons vu son étoile en Orient et sommes venus l'adorer.

Eglise Notre-Dame de Fontenay-le-Comte, vitrail de l'arrivée des Rois mages

.

            Le 6 janvier a eu lieu la fête de l'épiphanie, solennisée dimanche dernier ou dimanche prochain suivant les formes du rit romain. L'évangile nous rapporte 2 visites faites à l'Enfant-Jésus nouveau-né. Notre Dame n'était pas trop surprise avec celle des anges et des bergers. Mais que des personnages si importants viennent de si loin pour vénérer son enfant dans une si grande pauvreté, voilà encore un élément mystérieux qui se rajoutait aux motifs de méditation de Notre Dame. Elle apprenait des mages que ‘'Le très Haut'' avait manifesté la naissance de son Fils aux habitants du monde entier, par une étoile, ‘'son'' étoile.  ‘' Nous avons vu son étoile en Orient '' rapportent les évangiles. Ainsi Dieu manifeste la naissance de son Fils par la présence aux yeux de tous, d'une étoile nouvelle. A la demande de Lucie à Fatima, ou de Jacqueline à l'Île Bouchard, Notre Dame utilisa notre étoile, le soleil, pour faire un miracle, pour que la foule croie qu'Elle était présente.

                        Dans le premier cas, c'était pour donner de l'importance à ce qu'Elle avait dit aux enfants. A savoir le rôle que Dieu voulait donner à son Cœur Immaculé à la fois pour notre salut (par la dévotion à son Cœur Immaculé) et pour convertit la Russie (En la consacrant à ce Cœur Immaculé, Dieu obtiendrait que l'Eglise place la dévotion à ce Cœur Immaculé à côté de la dévotion au Cœur Sacré de Jésus. (Voir la fin de notre publication du 27 novembre dernier). A Fatima, par l'Ange puis par Notre Dame, Dieu avait rappelé certaines vérités enseignées par l'Eglise à savoir : Le rôle de l'offrande à la Sainte Trinité du Christ présent dans les espèces consacrées, pour réparer les offenses dues aux péchés des hommes ; l'existence de l'Enfer et de son éternité, la nécessité de faire des sacrifices pour la conversion des pécheurs ; l'existence du purgatoire ;  Etc… Notre Dame avait fait ‘'danser le soleil ‘'et avait rendu secs et propres les habits de toutes les personnes présentes.

            Dans le second cas, c'était une sorte de récompense aux prières que les enfants et la foule avaient faites, obtenant de sortir la France du grand danger auquel elle était exposée si les communistes prenaient le pouvoir. Elle avait envoyé un vif rayon de soleil qui avait contourné un pilier de l'église pour éclairer toute la scène de l'apparition.

            Dieu manifesta aussi sa puissance au moment de la mort de Notre Sauveur, avec l'obscurité qui se fit pendant 3 heures sur la terre. Elle fut accompagnée, entre autres prodiges, d'un tremblement de terre, de la fissure du rocher du Golgotha, entre la croix et l'autre larron, dans un sens opposé aux lois habituelles de la géologie. Le soleil s'obscurcit donc sur toute la surface de la terre nous disent les évangiles. La durée du phénomène écarte la possibilité d'une éclipse totale, naturelle, du soleil.

            Avec la célébration de cette fête, l'Eglise porte à notre connaissance, l'apparition d'une étoile liée à la naissance du Sauveur. La prophétie de Balaam (Num. XXIV 17) précisait qu'une étoile sortirait de Jacob et les rois mages guettaient un signe dans le ciel pour se décider à rendre hommage à cet enfant attendu depuis si longtemps par tout un peuple pour le délivrer. Dieu fit apparaître une étoile avec des propriétés inhabituelles : En plus de son éclat qui la faisait voir en plein jour, elle indiquait le chemin bien mieux qu'une boussole qui ne donne qu'une direction, disparaissait au-dessus de Jérusalem, réapparaissait ensuite, procurant une grande joie à ceux qui l'avaient suivi dès son apparition, pour s'arrêter au-dessus de la maison ou se trouvaient l'Enfant et sa Mère.        

         Pour les bergers, l'Ange avait précisé qu'ils trouveraient l'Enfant dans la ville de David, et que cette naissance serait pour le peuple une grande joie. Pour les rois mages, c'est l'étoile qui apparaît à nouveau lorsqu'ils sortent de Jérusalem, qui leur procure cette joie. Ils n'ont plus besoin de cette étoile, puisqu'ils connaissent la ville où se trouve l'Enfant. Voyons-y le petit signe de Dieu pour récompenser leur persévérance à rechercher son Fils. L'étoile ne leur sera utile que pour trouver immédiatement la maison ou ils trouveront ‘'l'Enfant et sa Mère''. On peut penser que comme avec les bergers, l'Enfant-Jésus illumina les rois mages et leur fit comprendre la double nature humaine et divine qui était en Lui et que leur adoration était à la fois humaine en tant qu'elle s'adressait au roi des Juifs, et divine, que les théologiens appellent culte de ‘'latrie'', en tant qu'elle s'adressait à Dieu.

            Comme avec les bergers, l'évangile nous précise, pour la seconde fois, que les rois mages trouvèrent ‘'l'Enfant ET sa Mère'', montrant par-là l'importance que ces livres inspirés accordent à cette proximité. Une première fois dans l'évangile de Luc pour les bergers, la seconde dans l'évangile de Mathieu pour les rois mages. On retrouvera cette proximité du Fils et de sa Mère au pied de la croix, montrant le rôle que Dieu a voulu confier à Marie dans la Rédemption. Après nous avoir donné la dévotion au Cœur Sacré de son Fils, à Paray le Monial, Il nous donna la dévotion au Cœur Immaculé de sa Mère à Fatima. Ainsi se manifesta, pour les derniers temps, la facilitation de l'accomplissement de cette volonté divine d'attirer toutes les âmes à Lui par tous les moyens. Il y eu au début cette manifestation du cri de Notre Seigneur sur la croix : ‘' Sitio ‘': ‘'j'ai soif (des âmes)''. L'évangéliste Jean le rappellera en VI 44 ‘' Nul ne peut venir à moi si le Père qui m'a envoyé ne l'attire ‘'. Après la communication du secret en 3 parties, Notre Dame reprendra ce thème dans la prière qu'elle demandera de réciter après chaque dizaine du chapelet : "O mon Jésus, pardonnez-nous, préservez-nous du feu de l'enfer, ATTIREZ au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui en ont le plus besoin." Sœur Lucie confiera au père Fuentes dans l'entretien qu'elle eut avec lui le 26 décembre 1957 ‘'Elle a dit, aussi bien à mes cousins qu'à moi-même, que Dieu donnait les deux derniers remèdes au monde : le Saint Rosaire et la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, et ceux-ci étant les deux derniers remèdes cela signifie que ce sont les derniers, qu'il n'y en aura pas d'autres''

     Le Cardinal Pacelli, futur Pie XII a souligné cette union du Fils et de la Mère lorsqu'il clôtura, à Lourdes, le 28 avril 1935 le jubilé de la Rédemption. Voici, en fin de publication, une partie du début de son discours puis la prière de conclusion. Je vous invite à lire tout le texte, avec le lien  pour découvrir le nouveau titre donné à Marie par ce futur pape qui consacra pour la première fois le monde au Cœur Immaculé de Marie.  

        L'évangile nous dit que ‘'Tombant à genoux ils l'adorèrent'' (A la lecture de ce passage, l'Eglise nous fait imiter les rois mages.) Imitons les aussi lorsque Jésus se rend présent sur l'autel à la consécration, comme nous l'indique le lien . ) Avec cet autre lien vous trouverez les très riches commentaires de plusieurs pères de l'Eglise sur ce passage de l'évangile. Prenez un peu de votre temps pour découvrir les belles réflexions sur ces faits que les évangélistes ont tenus à nous faire connaitre. 

            Pour nous qui pratiquons la dévotion au Cœur Immaculé de Marie nous pouvons penser que cette dévotion est pour nous comme l'étoile que les mages ont vu : Cette étoile était visible par tous ; elle brillait en plein jour. Seuls 3 étrangers ont fait le rapprochement avec les prophéties d'un petit peuple occupé par les romains. L'Eglise voit dans les mages cette bonne nouvelle annoncée aux gentils, ceux qui ne sont pas du peuple juif. Elle fêtera dans quelques jours, l'apôtre Paul, celui que Dieu a chargé de porter la bonne nouvelle aux ''gentils''. Tout près de nous, en prévision des risques pour notre salut que les erreurs répandues dans le monde par la Russie feront courir pour notre salut, Dieu a choisi Lucie pour faire connaître et aimer sa Mère, plus particulièrement son Cœur Immaculé.

           L'étoile a conduit les mages à Jérusalem, et là, elle a disparu. Ce sont les grands prêtres qui leur ont précisé ou l'Enfant se trouvait. On peut y voir plusieurs symboles : Pour être ‘'comme des fleurs placées par Notre Dame pour orner le trône de Dieu'', il faut essayer d'avoir une belle âme, il faut se confesser chaque mois, à un prêtre qui nous donnera l'absolution, nous conseillera pour nous aider à lutter dans les tentations, et maîtriser peu à peu notre défaut dominant. Une fois l'habitude prise, nous aurons moins de difficulté à nous confesser régulièrement. Si la confession régulière vous est difficile, vous trouverez une aide avec le lien suivant :    Dans les symbolismes, peut y voir aussi ce grand prêtre qui va approuver et recommander cette dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Ainsi un grand nombre d'âmes ‘' verront son étoile ‘'. Elles entendront cette parole que Notre Dame a dite à Lucie qui était triste de devoir rester toute seule sur la terre (alors que ses cousins seraient bientôt au Ciel) ‘'Non ma fille. Tu souffres beaucoup? Ne te décourage pas, je ne t'abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira jusqu'à Dieu.''  

            Cette étoile a conduit les mages à Bethléem, qui signifie ‘'la maison du pain''. Elle tient sur ses genoux celui qui donnera son corps, le pain vivant descendu du Ciel, en nourriture spirituelle pour nos âmes. A Fatima pour la dernière préparation des enfants, Elle enverra l'ange donner la communion aux enfants, et dans la dévotion à son Cœur Immaculé, le jour qui lui est dédié, le premier samedi de chaque mois, c'est encore grâce à Elle que nous recevons son divin Fils dans notre cœur.

      Si nous voulons avoir un aperçu des miracles Eucharistiques dans le monde, accédons au site  créé par Carlo Acutis (1991-2006).  Ces miracles eucharistiques sont un des 3 éléments majeurs qui ont conduit  Gavin Ashenden, ancien “évêque” anglican et chapelain de la reine d'Angleterre à se convertir au catholicisme. Il a été reçu le 22 décembre dernier dans l'Eglise catholique. 


Hymne des vêpres pour l'Epiphanie, comportant un rappel du miracle de Cana.

         Cruel Hérode, que crains-tu de l'arrivée d'un Dieu qui vient régner ? Il ne ravit pas les sceptres mortels, lui qui donne les royaumes célestes.

         Les Mages s'avançaient, suivant l'étoile qu'ils avaient vue et qui marchait devant eux : la lumière les conduit à la Lumière ; leurs présents proclament un Dieu.

          Le céleste Agneau a touché l'onde du lavoir de pureté ; dans un bain mystique, il lave en nous des péchés qu'il n'a point commis.

       Nouveau prodige de puissance ! L'eau rougit dans les vases du festin ; docile, et changeant sa nature, elle s'écoule en flots de vin.

        O Jésus ! Qui vous révélez aux Gentils, gloire à vous, avec le Père et l'Esprit divin, dans les siècles éternels !    Amen.

.

Voici les propos du Cardinal Paccelli à Lourdes, 

 et la prière pour la paix qui pourrait-être notre souhait pour toute nouvelle année.


             ........ Mais cette montagne et cette grotte bienheureuse évoquent en nous le souvenir d'une autre montagne et d'une autre grotte, le Golgotha et le Sépulcre, où votre douleur et vos larmes de Mère, à l'heure la plus terrible et la plus divine de la Rédemption, s'unissaient à la suprême torture, à la mort et à la sépulture de votre Fils crucifié, Rédempteur du monde………

            ……..Que par vous, ô Vierge Immaculée, ô Mère du Rédempteur, notre espérance et notre salut, l'olivier de la concorde et de la paix refleurisse sur la terre, dans les cœurs, la pureté, l'ardeur et la constance de la vertu et du sacrifice pour le bien ; et que par ses mérites, le sang du Rédempteur nous ouvre les portes du ciel et nous plonge dans la joie de vous contempler, vous, ô Marie, et la Trinité bienheureuse, parmi les splendeurs des saints !

Ainsi soit-il !

Information toute récente 

         Cette semaine, 6 statues de la Vierge ont été retrouvées renversées et brisées dans 4 églises de Pau (Notre-Dame, Saint-Martin, Saint-Jacques, Saint-Julien de Lons). Nous relayons l'annonce de Mgr Ailleret dans le ‘'salonbeige'' du 9 janvier, de la célébration d'une messe ‘'en réparation des outrages commis envers le Cœur Immaculé de Marie'' qui sera célébrée le mardi 14 janvier, à 19h en l'église Notre-Dame à Pau. Elle sera suivie d'une veillée de prière.

            Nous aurons à cœur ce jour et si possible à cette heure si nous le pouvons, de nous unir d'intention à cette célébration en assistant à la messe ou en récitant notre chapelet quotidien en acte de réparation pour la cinquième offense précisée par Notre Seigneur à sœur Lucie le 29 mai 1930 : ‘' Les offenses de ceux qui l'outragent directement dans ses saintes images ''

.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader