Intentions de prière du Pape pour le mois de mars : invitons nos amis à prier - Hozana

Intentions de prière du Pape pour le mois de mars : invitons nos amis à prier

Chers priants,

Voici, avec 12 jours de retard pour lesquels je vous prie de m'excuser, les intentions de prière du pape pour le mois de mars. Ayons une prière toute particulière pour ces intentions que le Saint Père confie à l'Eglise. C'est aussi l'occasion d'inviter nombreux de nos amis à rejoindre cette chaîne de prière : si chaque mois, chaque priant invite 5 nouvelles personnes à prier pour les intentions que le Pape nous confie, la carte de priants se couvrira bientôt de nombreux petits points qui montreront l'ampleur de la prière du peuple de Dieu ! 

Comme chaque mois, il y a une intention universelle, et une intention pour l'évangélisation : 

  • Universelle – Les droits des femmes : pour que les droits et la dignité des femmes soient respectés dans toutes les cultures.
  • Pour l’évangélisation – Les vocations : pour que de nombreux jeunes accueillent l’invitation du Seigneur à consacrer leur vie à l’annonce de l'Évangile.

 

ob_83402f_mars

 

Voici l'éditorial de l'apostolat de la prière au Canada français à propos de l'intention pour les droits et la dignité des femmes : 

L’intention universelle du mois de mars nous invite à prier, et à nous engager, «pour que les droits et la dignité des femmes soient respectés dans toute les cultures». L’un des enjeux les plus cruciaux, dans le monde actuel, concernant les droits et la dignité des femmes, est celui de la traite humaine. En effet, selon l’O.N.U., chaque année, dans le monde, il y a entre 700 000 et 4 millions de personnes victimes de la traite – principalement des femmes et des enfants. Cette nouvelle forme d’esclavage prend diverses formes: exploitation sexuelle, travail forcé, trafic d’organe, etc. Des femmes et des jeunes filles sont traitées comme des «objets» que l’on peut vendre, acheter, échanger, maltraiter, exploiter et transporter, d’un pays à un autre ou à l’intérieur de leur propre pays. Cette réalité est complexe, car elle lié à d’autres enjeux sociaux tels que la mondialisation des réseaux criminels, les injustices économiques, l’instrumentalisation de l’être humain, l’iniquité des rapports nord-sud, la banalisation de la prostitution et le mépris à l’égard des femmes. À l’automne 2010, la Gendarmerie royale du Canada a publié un rapport dans lequel elle estime que de 800 à 1200 personnes sont annuellement victimes de cette situation chez nous. En 2001, préoccupée par l’ampleur de cette atteinte à la dignité humaine, l’Union internationale des supérieures générales a invité les communautés religieuses du monde entier à s’unir pour contrer la traite. En collaboration avec d’autres organisations, plusieurs congrégations (surtout féminines) du Québec et du Canada français ont répondu à cet appel. Ainsi, en septembre 2004, est né le Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) – dont fait partie la Province jésuite du Canada français. Le pape Francois est très sensible à cette réalité de la traite. Il en parle souvent et a demandé qu’une conférence soit organisée, au Vatican, sur ce sujet. En ce mois de mars, prions donc pour les femmes victimes de cette violation ignoble de la dignité humaine, et pour celles et ceux qui tentent de leur venir en aide. Et soyons solidaires des organismes qui œuvrent pour mettre fin à ce crime.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6