Facebook Pixel"Ils n'écoutent ni Jean ni le Fils de l'homme" (Mt 11, 16-19) - Hozana

"Ils n'écoutent ni Jean ni le Fils de l'homme" (Mt 11, 16-19)

"Ils n'écoutent ni Jean ni le Fils de l'homme" (Mt 11, 16-19)

Chant final: "Choral du précurseur : voix qui crie (Avent)" par la liturgie chorale du peuple de Dieu

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus déclarait aux foules :
« À qui vais-je comparer cette génération ?
Elle ressemble à des gamins assis sur les places,
qui en interpellent d’autres en disant :
“Nous vous avons joué de la flûte,
et vous n’avez pas dansé.
Nous avons chanté des lamentations,
et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.”
Jean est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas,
et l’on dit : “C’est un possédé !”
Le Fils de l’homme est venu ; il mange et il boit,
et l’on dit : “Voilà un glouton et un ivrogne,
un ami des publicains et des pécheurs.”
Mais la sagesse de Dieu a été reconnue juste
à travers ce qu’elle fait. »

Source : AELF

Méditation Père Francois Lestang

Un peu après l’exil du peuple d’Israël loin de sa terre, le prophète Isaïe affirmait, de la part de Dieu : « mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos chemins ne sont pas mes chemins, – oracle du Seigneur. Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins, et mes pensées, au-dessus de vos pensées. La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission » (Is 55,8-11).

Nous avons forcément des images sur Dieu, des pensées sur la manière dont il devrait se comporter, des certitudes sur l’attitude que devrait avoir ceux que Dieu envoie porter sa parole. Lorsque ces attitudes ne correspondent pas à nos pensées, que faire ? On peut écarter ces messagers, traitant l’un de « possédé » et l’autre de « glouton », alors même qu’ils parlent l’un et l’autre de la part de Dieu.

L’histoire de l’Église, de ses commencements jusqu’à nos jours, nous rappelle la capacité des hommes à juger, à disqualifier, à refuser d’entendre l’appel à la conversion, qu’il soit présenté de manière rude et ascétique, comme avec Jean, ou douce et miséricordieuse, comme avec Jésus. Les chemins de Dieu, les messagers de Dieu ne sont pas comme je les avais pensés, et c’est tant mieux !

Seigneur, sois béni pour ta sagesse, qui n’est pas ma sagesse ; sois béni pour tes chemins, qui ne sont pas mes chemins ; sois béni pour tes messagers, si différents de ce que j’avais imaginé ; sois béni pour ta parole, qui accomplit sa mission et porte du fruit. Accorde-moi de mieux mesurer mes jugements sur ceux que tu envoies, et viens changer mon cœur, pour que ton nom soit sanctifié dans ma vie, dans notre monde.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader