2. Le Dimanche, jour de repos, jour de fête et de joie. Gaudete. - Hozana

2. Le Dimanche, jour de repos, jour de fête et de joie. Gaudete.

2. Troisième Dimanche de l'Avent, de Gaudete. « C'est pourquoi l'Éternel a sanctifié le jour du repos. » (cf. Ex 20, 11) Mieux découvrir le jour du שָׁבַּת shabbat ou sabbat, le jour du repos dans la tradition juive. Vivre le repos dans nos propres traditions chrétiennes. Le Dimanche, jour de repos, jour de fête et de joie.

Dans notre calendrier civil, nous avons gardé la manière biblique de compter les jours. « Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Eternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. » (Ex 20, 9-11)

Si l'Ancien Testament, nous invite à nous reposer le septième jour, soit le samedi, la tradition chrétienne a préféré déplacer le jour du repos du samedi au Dimanche.

Considérons certaines traditions juives que Jésus a en partie connues. Attardons-nous un peu sur elles. Le jour du שָׁבַּת shabbat ou sabbat désigne une cessation (de travail) ou un chômage. Le jour ne commence pas vendredi à minuit mais vendredi soir quelques minutes avant le coucher du soleil.

Le שָׁבַּת shabbat ou sabbat est un jour de fête qui commence donc le vendredi soir par un rituel de bénédiction sur le vin puis sur le pain. Tous les deux sont consommés pour montrer l'importance de la cessation du travail et du repos, l'importance de la joie par le vin, et l'importance de retrouver des forces par le pain. « Le vin qui réjouit le coeur de l'homme, et fait plus que l'huile resplendir son visage, et le pain qui soutient le coeur de l'homme. » (Ps 104, 15)

Les découvertes récentes de la médecine confirment les Ecritures. Comme les autres hydrates de carbone, le pain permet à l'homme de ne pas défaillir dans un effort. Il met en réserve les substances nécessaires à la vie, il permet de tenir bon dans un marathon. Le pain est également bénéfique pour l'organe du coeur.

Un repas festif suit ce moment solennel, que l'on prend sur des nappes blanches à la lumière des chandelles. Tout le monde est joyeux, c'est une rencontre familiale placée sous le signe de la bienveillance. Des chants sont entonnés, de la musique que l'on joue le plus souvent soi-même retentit, des histoires sont racontées. Personne n'est oublié. Tout est prêt pour la joie de la communion familiale. Tout est prêt pour pouvoir mieux vivre une rencontre de paix et de joie avec le Seigneur, en famille avec toutes les générations ou avec des amis. Le premier convive reste Adonaï le Seigneur. Ce jour est son jour, un jour qui lui est consacré. Un jour de joie où l'Eternel est honoré. Et c'est la femme, centre de la maison, âme de la maison, c'est elle qui est la joie du foyer, c'est sa responsabilité d'inaugurer le saint repos par l'allumage de deux bougies. Il faut avoir vu ce moment sacré où la maîtresse de maison, prend le temps de se recueillir pour réaliser le geste nécessaire, le geste qui fait entrer la lumière dans son foyer. 

L'Evangile s'inculture là où nous vivons. Il ne s'agit pas de copier telle ou telle forme de piété ou de tradition. Le pays où nous vivons d'autant plus s'il possède certaines traditions chrétiennes nous offrira des occasions de sains repos, de saines détentes. Mais que tout cela soit vécu dans la sainteté.

La fête de Saint Nicolas, par exemple à Fribourg, offre des possibilités de vivre des moments agréables en famille pour la joie des petits et des plus grands.

Dans nos familles chrétiennes, nous avons à nous souvenir que notre Seigneur est heureux de nous donner un jour de repos. Ce sera l'occasion de faire le plein de sommeil, de prendre le temps de la sieste si nécessaire, ou de prévoir une activité agréable et capable de faire cesser le stress. 

Notre Seigneur est heureux de nous donner un jour de paix et de joie. « C'est ici la journée que l'Eternel a faite: Qu'elle soit pour nous un sujet d'allégresse et de joie! » (Ps 18, 24) Le Dimanche a un statut particulier puisque il est mis à part pour le temps de la communion et de la joie avec le Seigneur et en famille. A nous d'être créatif et de vivre chacun de nos Dimanches dans l'inspiration du Seigneur et de Son Esprit Saint.


Prière :

Merci Seigneur, Tu veux nous donner un sain repos, un repos sanctifié, mis à part pour Toi.

Seigneur nous recherchons Ta Face, Ta présence, Ton Sacré-Coeur.

Merci Seigneur pour les occasions de fête, pour le repos, la détente, la joie que Tu veux nous donner.

Avec Toi Seigneur, dans nos familles, avec Toi dans notre repos et notre joie, nous sommes heureux. Merci Seigneur.

Merci Seigneur pour la joie de la communion entre nous.

Sois béni Seigneur.

Donne-nous de prendre le temps d'une longue nuit de sommeil réparatrice. Merci Seigneur.

Donne-nous un temps de sieste ou un temps de détente. Sois béni Seigneur.

Que dans ce Dimanche, mis à part pour toi, tout se passe dans la paix. Merci Seigneur, Tu es là.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6