Facebook Pixel1. Le Dimanche un jour mis à part, un jour sanctifié. (cf. Ex 20, 8) - Hozana

1. Le Dimanche un jour mis à part, un jour sanctifié. (cf. Ex 20, 8)

1. Troisième Dimanche de l'Avent, de Gaudete. Gaudete in Domino semper, iterum dico, gaudete « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je le répète, réjouissez-vous. » (Phil 4, 4) « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. » (Ex 20, 8) Le Dimanche un jour mis à part.

L'Avent nous offre une préparation pour la fête de Noël. L'attente de la naissance de Jésus se vit sur le ton de la repentance. Nous essayons d'éradiquer le péché de nos vies. Or, nous voici arrivés au troisième Dimanche de l'Avent nommé de Gaudete, premier mot latin de l'introït (Incipit) de ce Dimanche, « Gaudete in Domino semper, iterum dico, gaudete » et qui signifie : « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je le répète, réjouissez-vous. » (Phil 4, 4) avec son mode bien posé, tout à la joie intérieure ré do mi do mi ré ré   mi fa... Il est une pause au milieu de l'Avent et il anticipe un peu la joie de Noël.

La liturgie prévoit que le prêtre pourra porter des ornements roses, l'organiste ne se contentera pas d'accompagner les cantiques, il pourra aussi jouer des pièces d'orgue et même des pièces joyeuses, la sacristine pourra prévoir une décoration florale dans l'église.

Nous avons commencé l'Avent avec la lutte contre nos péchés, qui est un combat difficile, c'est le combat pour la sainteté. Le ton donné à cette journée est différent, il est à la joie.

Nous chrétiens, n'oublions pas que le Dimanche est toujours un jour consacré au Seigneur. C'est un jour saint, un jour que le Seigneur nous demande de mettre à part. Dimanche, jour de la résurrection du Christ, jour hebdomadaire que Dieu nous donne à rendre saint, nous donne à sanctifier. « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. » (Ex 20, 8)

Beaucoup parmi nous ont délaissé les anciennes traditions. Quand la maman prévoyait pour chaque enfant, des habits du Dimanche pour aller à la messe, elle suivait certes des habitudes, mais pas seulement. Nous avons oublié qu'elle prenait en compte des Ecritures : « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. » (Ex 20, 8) Porter des habits de fête, des habits du Dimanche, c'est aussi une façon de considérer que ce jour est un jour particulier, où nous honorons notre Dieu par un habit propre, plus soigné, plus élégant. Bien sûr il y a mille et une manières d'honorer le Seigneur. La plus importante c'est certainement celle de rejoindre notre Communauté paroissiale pour la célébration de la messe. Que ce soit celle du samedi soir ou du dimanche, le Seigneur nous y attend pour la louange, pour nous faire écouter Sa Parole, pour nous donner Sa Présence eucharistique. La Présence de Jésus, la Présence du Vivant, du Ressuscité change tout. L'Eucharistie nous dit le grand amour que Dieu a pour nous. Chaque messe est une déclaration d'amour de Jésus. Nous sommes invités.

Réjouissons-nous de rencontrer le Seigneur en famille. Aujourd'hui est un jour particulier. La volonté de Dieu, son désir pour nous, passe aussi par ce que prévoit l'année liturgique. Ce Dimanche, elle a prévu que nous nous réjouissions. Alors sanctifions ce jour, c'est un jour à part. Prenons des dispositions et agissons de manière à ce qu'il soit agréable au Seigneur.


Prière :

Nous te remercions Seigneur de pouvoir vivre durant l'Avent, cette pause de la joie, cette pause du Gaudete.

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je le répète, réjouissez-vous. » (Phil 4, 4)

Seigneur Tu veux que nous nous réjouissions de Toi, avec Toi et en Toi. Tu nous appelles à nous réjouir. 

Seigneur nous nous réjouissons, car notre joie amplifiera la tienne.

Seigneur nous plaçons notre joie en Toi.

Fais-nous vivre la joie de toujours mieux Te connaître.

Seigneur Tu nous demandes de mettre à part, un jour par semaine... Nous voulons réaliser cela.

Ce jour est le Dimanche, jour de résurrection, jour de fête, jour de rencontre avec Toi.

Que nous prenions le temps d'aller à la messe. Merci Seigneur.

Jésus Tu manifestes Ton amour pour nous dans le sacrifice de la Croix. Merci Jésus.

Tu viens nous redire Ta flamme pour nous. Merci Jésus.

Viens augmenter notre flamme pour Toi. Merci Jésus.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader