Dimanche 1er décembre 2019 Premier Dimanche de l'AVENT (Année A) - Hozana

Dimanche 1er décembre 2019 Premier Dimanche de l'AVENT (Année A)

101950-dimanche-1er-de-cembre-2019-premier-dimanche-de-l-avent-anne-e-a

Evangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu 24, 37- 44

En ces temps-là, Jésus dit à ses disciples : « Comme il en fut aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il lors de la venue du Fils de l'homme. En ces jours-là, avant le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et on prenait mari, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche ; les gens ne se sont doutés de rien, jusqu'à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis : telle sera aussi la venue du Fils de l'homme. Alors deux hommes seront aux champs : l'un sera pris, l'autre laissé. Deux femmes seront au moulin en train de moudre : l'une sera prise, l'autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. Comprenez-le bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n'aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas que le Fils de l'homme viendra. »

Homélie de l'Abbé H. Savournin

Ça y est ! Le nouvel an liturgique est arrivé! Aujourd'hui nous inaugurons une nouvelle année, nous quittons Saint Luc pour aborder Saint Matthieu.

Si l'Eglise par ce temps de l'attente, ce temps de l'accueil, ce temps de l'Avent nous prépare à la Nativité; Jésus, lui, va orienter les Apôtres vers une préoccupation bien à leur portée :

« Comment allez-vous accueillir l'heure où le Fils de l'homme viendra ? » semble-t-Il leur dire.

Car cet événement sera soudain, inattendu... Comme aux jours de Noé où les gens vaquaient à leurs activités habituelles et journalières. Ainsi, Jésus leur recommande de veiller. Ce qui peut davantage choquer, c'est la manière dont Jésus parle de cette venue brutale et imprévue, pouvant laisser entendre que l'intervention de Dieu serait arbitraire : « L'un est pris, l'autre laissé». Il ne s'agit pas d'arbitraire mais de la grande liberté que Dieu donne à chacun, car pour une même annonce, l'un aura répondu, l'autre non, et la manière dont chacun, au cæur de ses activités habituelles, veille ou non, déterminera s'il est pris ou laissé, comme il en a été de Noé, qui écoutait et faisait ce que le Seigneur disait : il fut pris et sauvé du Déluge. 

« Noé était un homme juste, intègre parmi ses contemporains et il marchait avec Dieu ».

Veiller, ce serait donc écouter la Parole du Seigneur et être fidèle à ce qu'Il nous dit. Dans son exhortation post synodale “Verbum Domini”, Benoît XVI rappelait que nous ne sommes pas des gens du livre mais de la Parole de Dieu qui est vivante aujourd'hui et qui a fait ses preuves depuis tant de siècles.

Permettez-moi de vous donner quelques conseils : 

- Retenir une de ses Paroles de la messe, chercher à la comprendre, la méditer pour la garder en notre cæur afin qu'elle porte du fruit.

- Accueillir les personnes qui sont mises sur notre route ou même qui vivent à nos côtés et auxquelles nous serions plus attentifs pour les regarder, les écouter et les mieux aimer.

- Enfin, regarder le sens de ma vie sous le regard bienveillant de Dieu.

Le temps que nous consacrons au Seigneur pour nous mettre devant Lui est en cela très important et indispensable. Dans le temps qui sans cesse nous échappe, il est essentiel de prévoir ces pauses où l'on peut ressaisir le sens de ce que nous faisons, disons ou pensons et l'ajuster constamment à la volonté de Dieu. Ce que Dieu attend de chacun de nous c'est de nous retirer dans la prière à un moment ou l'autre de la journée, pour descendre dans notre fond intérieur.

Veillons non seulement parce que nous ne savons quand le Fils de l'homme viendra, mais parce que c'est notre force et notre bonheur de l'accueillir et de marcher avec Lui chaque jour.

Que ce temps de l'Avent nous aide à mieux vivre ainsi !

Prière universelle

Le Célébrant:

Tandis que nous attendons l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ, implorons sa miséricorde pour qu'il apporte le salut au monde d'aujourd'hui.

1) Seigneur,

Nous Te prions pour l'Église qui porte l'espérance du monde.

Fais que nous n'oubliions pas les chrétiens qui souffrent avec courage, dans l'espérance de ton secours et de ta protection.

Roi d'Amour, nous Te prions


2) Seigneur,

Nous Te prions pour notre monde déchiré par les conflits et où se répand perfidement la culture de mort.

Nous Te supplions pour que les jeunes accueillent de nouveau le don et les valeurs de la vie.

Roi d'Amour, nous Te prions


3) Seigneur,

Nous Te prions pour toutes celles et tous ceux qui doutent d'être aimées de Dieu et désespèrent de la vie.

Fais, Seigneur, qu'ils sortent de leurs mauvais rêves et se tournent de nouveau vers Toi.

Roi d'Amour, nous Te prions


4) Seigneur,

Nous Te prions pour nous tous réunis dans cette église, pour les parents et les éducateurs,

afin que nous redécouvrions pendant cet Avent la grâce du silence, et de la prière.

Roi d'Amour, nous Te prions

Le Célébrant :

Dieu très bon qui viens au secours de ceux qui espèrent en toi, écoute notre prière et hâte le temps de ta venue. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6