Neuvaine avec le Bienheureux Charles de Foucauld (jour1)

Avec le Bienheureux Charles de Foucault, demandons au Seigneur de faire grandir en nous la foi.

Méditation

La foi éclaire tout d'une lumière nouvelle autre que la lumière des sens, ou plus brillante, ou différente […]. Elle transforme tellement toute chose qu'à peine les anciens sens peuvent-ils servir à l'âme : elle ne perçoit par eux que de trompeuses apparences ; la foi lui montre les réalités. L'œil lui montre un pauvre, la foi lui montre Jésus ; l'oreille lui fait entendre des injures et des persécutions, la foi lui chante : « Réjouissez-vous et jubilez de joie » […]. Le goût nous fait sentir un peu de pain sans levain, la foi nous montre : « le Sauveur Jésus, homme et Dieu, corps et âme ».
(Retraite à Nazareth, Charles de Foucauld et la fraternité, Denise et Robert Barrat, p. 98)

Parole de Dieu

Le centurion dit à Jésus : « Seigneur, je ne mérite pas que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement une parole et mon enfant sera guéri »… Entendant cela, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : « En vérité, je vous le dis, chez personne je n'ai trouvé une telle foi en Israël »… (Matthieu 8, 8-10)

Grâce à demander

Notre Seigneur loue la foi du centurion… En effet, la foi en la bonté, en la puissance de Notre Seigneur sont un hommage qu'on lui rend : c'est aussi une marque d'amour, car la foi en de telles perfections ne peut exister sans admiration, sans une admiration respectueuse qui est celle de l'amour… […]
Cette foi que nous avons, par la grâce de Dieu, dans notre esprit, faisons-la passer, par sa grâce, dans nos actes… Soyons hommes de désir et demandons à Dieu l'impossible dans nos prières pour le bien des âmes, pour sa glorification en elles, puisque nous croyons que sa bonté nous accordera les vrais bien que nous lui demanderons…

Pour avoir cette foi en la puissance que Dieu accorde à nos pauvres prières, demandons-la, demandons cette confiance, cette foi si recommandée, si nécessaire, si difficile à sentir et dont le défaut est une injure à Notre Seigneur […]. Ne mettons pas de mesure à nos demandes, puisque Dieu n'en a pas mis à la puissance de nos prières, comme il n'y en a pas à sa bonté et à sa puissance.

(Méditations sur l'Evangile au sujet des principales vertus, Mathieu 8,10 et 21,22,L'Esprit de Jésus, p. 86 et 147)

ACTE DE FOI
Mon Dieu,
Je crois fermement toutes les vérités que vous nous avez révélées
et que vous nous enseignez par votre sainte Eglise,
Parce que vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper.
Dans cette foi puissé-je vivre et mourir. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Pour les personnes touchées par la pornographie