Ta dévotion m'est agréable: Je suis cette Vierge Mère de Dieu

 Ta dévotion m'est agréable: Je suis cette Vierge Mère de Dieu

Notre Dame de Guadalupe

        En ce 12 décembre, l'Eglise honore Notre Dame de Guadalupe,  la patronne de toutes les Amériques, comme l'a décrété le pape Pie XII le 12 octobre 1945.  Le pape Jean Paul II déclara en 1999 que le 12 Décembre serait une fête sur tout le continent américain. 

               C'est le 12 décembre 1531 que Notre Dame fit un miracle, qui dure encore, sur le manteau de Juan Diego. C'est sur le chemin qui le conduisait à la messe que Juan Diégo rencontra Notre Dame. Aussi nous avons pensé qu'en ce jour, de fête sur le nouveau continent, nous pourrions présenter brièvement son histoire. 

.

            Le samedi neuf décembre 1531, un pieux Indien prénommé Juan Diego se rendait depuis son village jusqu'à Mexico distante de 11 km, afin d'y assister à la Sainte Messe.

            Comme il passait au pied du Mont Tepeyac (la plus haute des collines qui entourent la ville), il entendit tout à coup une musique céleste qui l'attira vers le sommet. Il en fit l'ascension et là, dans une lumière resplendissante, il aperçut une Dame incomparablement belle, souriante et radieuse de bonté qui lui demanda :

           - Juan, mon fils bien-aimé, où vas-tu?

            - Madame, je vais à Mexico entendre la messe en l'honneur de la Vierge.

            - Ta dévotion m'est agréable, reprit l'Inconnue ; je suis cette Vierge, Mère de Dieu. Je désire que l'on me bâtisse ici un temple magnifique d'où je répandrai mes faveurs et où je ferai voir ma compassion envers tous ceux qui m'invoqueront avec confiance. Va trouver l'évêque de Mexico pour l'instruire de ma volonté.  

    L'évêque Jean de Zumarraga, religieux franciscain, à genoux devant le miracle de Notre Dame de Guadalupe)

       (Lire la suite du récit avec le lien  ; notamment les 17 miracles qui accompagnent cette image, tout particulièrement le dernier du 24 avril 2007 relatif à l'Enfant qu'Elle portait en Elle)  Notre Dame s'est servi de cette image pour convertir en quelques année plus de 6 millions d'indiens ! 

.     

            Juan Diego allait ‘'entendre la messe en l'honneur de la Vierge ‘' Ce jour, la messe qu'il allait entendre était en l'honneur de la Vierge. Le prêtre priait en face du tabernacle, tournant le dos aux fidèles qui ne voyaient rien de ce qui se passait, il priait le plus souvent à voix basse, rendant encore plus chargé de mystère le miracle qui se passait lors de la consécration. Lorsque Juan Diego entendait quelques mots, c'était du latin qu'il ne comprenait pas. Ces quelques paroles à voix haute du prêtre, sa posture et le son de la clochette suffisaient à le situer dans l'avancement de la célébration et il était dans une profonde adoration, à genoux, lorsque le prêtre, après avoir successivement consacré l'hostie puis le calice, les adorait, puis les élevait pour que les fidèles adorent à leur tour le corps et le sang du Christ.

             Ainsi Notre Dame nous fait savoir par Juan Diego, que faire 11 Km à pied pour entendre la messe, est une dévotion qui Lui est agréable. Quel mystère que ce monde surnaturel qui échappe à nos sens naturels. Nous l'avons déjà vu avec l'ange de Fatima qui à l'automne 1916 communia les enfants en terminant son intervention par ‘' Prenez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outragé par les hommes ingrats; REPARER leurs crimes et CONSOLER votre Dieu." Notre Dame dira plus tard à Pontevedra que communier 5 mois de suite, le jour qui lui est dédié, associé à d'autres pratiques, réparait les outrages envers son Cœur Immaculé et assurait notre salut. Notre Dame à Pontevedra demandera à sœur Lucie d'essayer de la consoler en répandant cette dévotion réparatrice. ‘' Toi du moins, tâche de me consoler et dit que tous ceux qui pendant 5 mois de suite  …….je promets de les assister à l'heure de la mort '' Donc, soyons agréable à Notre Dame, en entendant, chaque fois que nous le pouvons, une messe en son honneur, et essayons de la consoler en disant autour de nous, que ceux qui pratiquent la communion réparatrice sont assurés de leur salut. Si cette dévotion n'est que peu répandue dans notre paroisse, essayons de convaincre notre curé de l'encourager à la faire pratiquer et demandons lui d'aider ses paroissiens à tenir compagnie à Notre Dame après la messe du premier samedi du mois en guidant lui-même cette méditation de 15 minutes sur les mystères du rosaire.      

      Il existe une communauté  sur Hozana, pour prier, par une neuvaine qui se termine ce jour, Notre Dame de Guadalupe. Vous y trouverez aussi le récit des différentes apparitions.  

            ''On ne comprendra le bonheur qu'il y a à dire la messe que dans le ciel'' (Le curé d'Ars)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

22 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader