Guérison de dix lépreux

Guérison de dix lépreux

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc


En ce temps-là, Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » À cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés.  

L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ?

Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. » 

(Lc 17, 11-19)

 


Rendre gloire à Dieu


« Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? » Ah ! certes, ils avaient, lit-on, bien prié, supplié, demandé (1 Tm 2, 1). À pleine voix, ils avaient crié : « Jésus, fils de David, prends pitié de nous ! » Mais ce qui leur a manqué, c’est le quatrième genre de prière qu’a ajouté l’Apôtre, à savoir l’action de grâce (1 Tm 2, 1), puisqu’ils ne sont pas revenus et n’ont pas rendu grâce à Dieu.

Tu le vois donc, tous ne font pas leur profit d’être purifiés de la lèpre qu’est la vie du monde, avec ses péchés manifestes ; mais plusieurs, dis-je, sont atteints secrètement d’un ulcère pire que cette lèpre, celui de l’ingratitude, d’autant plus dangereux qu’il est plus caché.

Ce n’est pas sans raison que ceux qui négligent de revenir au Sauveur sont au nombre de neuf. En ce nombre, assurément, s’additionnent les chiffres quatre et cinq, qui ne constituent pas une heureuse fusion entre les sens du corps et la transmission de l’Évangile. C’est ce qui se produit lorsque nous voulons obéir aux quatre Évangiles, tout en voulant en même temps satisfaire les cinq sens de notre corps.

St Bernard de Clairvaux

Consulté par les princes et les papes, saint Bernard († 1153), moine de Cîteaux, a fait rayonner, au XIIe siècle, l’ordre cistercien dans toute l’Europe.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT